Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Comment protéger vos plantes du froid pendant l'hiver ?

Paillages, matelas de feuilles, voiles d'hivernage,...

offrez quelques degrés en plus à vos plantes

• Recyclez les feuilles mortes

  • En partant du principe que l’air est un excellent isolant, réalisez d'épais matelas de feuilles mortes abondantes en automne, en plus c’est gratuit et écologique, pour former des couvertures "anti-froid" dans vos massifs.
  • Entourez les plantes à protéger avec un grillage maintenu par quelques piquets ou tuteurs fichés en terre.
  • Remplissez l’intérieur avec des feuilles mortes bien sèches, sans les tasser. Gardez à l'esprit que plus le matelas de feuilles sera grand et épais, plus il sera efficace contre les risques de gel et les infiltrations d’eau de pluie.
  • Mais attention, les tas de feuilles peuvent se gorger d'eau et former à l'inverse un matelas froid et humide quand les températures baissent. Or, certaines plantes vivaces peuvent davantage souffrir de l'humidité entretenue sur leur souche que du froid. Pour éviter cet inconvénient, coiffez les plantes d'une cloche ou d'une bache avant que les feuilles ne soient gorgées d'eau.
  • Vous pouvez aussi isoler vos vivaces du froid et de l'humidité avec de la paille de céréale maintenue par une cagette retournée ou abritée des précipitations et des coups de vents hivernaux avec deux planches de bois clouées en V renversé.
  • Plantes concernées : Dahlias, cannas, vivaces frileuses,...

Les feuilles mortes

• Etalez des feuilles de fougère

  • La fougère, en particulier la fougère aigle (Pteridium aquilinum), récoltée sèche au début de l'automne permet de constituer des protections hivernales épaisses, légères et aérées.
  • Un matelas de fougères présente plusieurs avantages : Bien que perméable, il diminue les risques de pourriture des plantes, évite le lessivage des matières nutritives, empêche les mauvaises herbes de repousser et enfin la couche inférieure en se décomposant enrichi le sol en azote, potasse et phosphore.
  • Plantes concernées : Vivaces frileuses,...

Fougères

• Buttez la terre au pied des plantes

  • Pour éviter au point de greffe d’éclater sous l’effet du gel, il est conseillé de butter les jeunes rosiers.
  • A cet effet, faites une butte de terre d'environ 15 cm de haut au pied des rosiers.
  • Utilisez la terre bien sûr mais aussi de la tourbe, du compost bien décomposé, des fougères,… qui sont plus faciles à enlever en fin d’hiver. Pour les rosiers, il vaut mieux éviter les feuilles qui libèrent des tanins ou qui pourrissent.
  • Cette pratique peut aussi s'appliquer au potager pour certaines plantes comme les cardons ou les artichauts.
  • Notez que plus la butte de terre est grande, plus la protection s’avère efficace.
  • Attention cependant au risque de pourriture par temps pluvieux à la sortie de l’hiver.
  • Dégagez le pied aux premiers redoux, pour éviter que le greffon ne s'enracine au dessus du point de greffe.

• Mettez sous cloches vos plantes frileuses

  • L’humidité hivernale est le pire ennemi des plantes semi-rustiques cultivées en pleine terre. Les plantes semi-rustiques résistent mieux aux rigueurs de l'hiver lorsqu'elles ont la tête et les racines au sec.
  • Avant la première gelée, couvrez vos plantes semi-rustiques d’une cloche qui gardera la chaleur du soleil et permettra de gagner 5 à 7°C par rapport à la température extérieure. Les jeunes plantes sont ainsi protégées jusqu'à -5°C.
  • Les cloches mettent également les plantes à l'abri des intempéries (vent, pluies battantes, etc...) et les protégent en outre de la gourmandise des limaces et escargots.
  • On en trouve dans le commerce en différents matériaux (verre, plastique) et différentes tailles. Elles peuvent aussi être fabriquées en découpant simplement la base d'une grosse bouteille en plastique.
  • Préférez les modèles ouverts sur le haut qui permettent l'évacuation d'excès d'humidité, ce qui évite le pourrissement des plantes.
  • Les cloches de couleur brune ou verte translucide limitent les risques de brûlures des plantes que peut provoquer un soleil trop fort.

Les cloches d'hivernage
Les cloches en plastique remplacent avantageusement
les anciennes en verre, lourdes et fragiles

• Installez des voiles d’hivernage non tissés

  • La légèreté de cette matière très résistante, rapide à mettre en place, est idéale pour protéger les plantes du vent froid, du gel, de la neige ou encore de la grêle.
  • L'avantage est que la structure du voile d'hivernage non tissée laisse respirer les végétaux tout en créant une ambiance favorable avec quelques degrés en plus par rapport à la température extérieure.
  • Coupez le voile aux dimensions souhaitées pour emmitoufler la plante, puis attachez-le au niveau du tronc. Les troncs quant à eux pourront éventuellement être enveloppés d’un épais paillon en fibres végétales.
  • Pour les plantes en bac ou en pot, doublez les contenants d'une toile à sac puis d'une double couche de plastique à bulles. Ce dernier, facteur de condensation, ne doit pas se trouver en contact direct avec le pot.
  • Plantes concernées: Laurier-rose, Camélia, Mimosa, Olivier,... et toutes les plantes à feuillage persistant en hiver.

Voile d'hivernage et plastique à bulles 

• Offrez un toit transparent à vos plantes alpines

  • Installez une plaque de verre ou de polycarbonate posée sur cales au dessus de vos plantes alpines pour limiter les effets néfastes du froid et de l'humidité, cause de pourrissement.
  • Lorsque les risques de gel sont écartés et que la plante a bien grandi, vous pouvez ôter la plaque.

plaque de verre ou de polycarbonate

• Hivernez vos succulentes, cactées en pots et jardinères fleuries sous serre

  • Utilisez une serre en verre ou à défaut une serre de balcon en plastique souple.
  • Les plantes seront ainsi à l’abri de l’humidité, du vent glacial, du givre et du poids de la neige.
  • Elles profiteront d’une bonne luminosité, qui est indispensable à leur bon développement.
  • Pensez cependant à les aérer souvent dès que le temps s'adouci.

Serre

• Les bons gestes préventifs pour terrasses et balcons

  1. Surélevez les potées avec des cales en bois pour les isoler du sol. 
  2. Approchez vos pots contre le mur de l'habitation, à l'abri des courants d'air, pour gagner quelques degrés. 
  3. Remisez vos jardinières avant qu’un coup de vent ne les décroche. 
  4. Enveloppez les grandes plantes avec un voile d’hivernage. 
  5. Doublez vos bacs et pot avec des panneaux de polystyrène ou de plastique à bulles. 
  6. Rentrez vos plantes les plus frileuses avant les premières gelées. 
  7. Arrosez de temps en temps car les plantes en pot se dessèchent vite en hiver.

• A voir aussi...

Hivernage des Pélargoniums et Géraniums
Pour obtenir de très grosses touffes de pélargoniums lierres l'an prochain, conservez les pieds dans les jardinières, en les protégeant du gel si vous les laissez sur place, ou en les rentrant dans une cave. Avec des plantes de 3 ou 4 ans vous obtiendrez des potées d'un volume double ou triple dès le mois de mai.
Comment hiverner les dahlias ?
Dans les régions froides et humides, il est préférable de rentrer les dahlias des que les premières gelées ont brûlé les feuilles. Prenez soins de les étiqueter pour reconnaître les variétés ou les couleurs et les tailles. Coupez alors les tiges à 10 cm du sol, puis déterrez les tubercules en soulevant avec une fourche-bêche.

Catégorie: • Hivernage - Tags: , , , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 20 nov. 15 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Comment protéger vos plantes du froid pendant l'hiver ?

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil