Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Comment réussir la culture de vos tomates ?

Les Tomates
Lycopersicum esculentum

Tomate • Lycopersicum esculentum

Qui ne connaît pas les tomates au moins pour en avoir mangées crues ou cuites !

  • Crues : coupées en tranches, à la croque au sel, en salade, farcies de thon ou d'œufs durs, confites, en jus de fruit, en apéritif,...
  • Cuites : elles sont utilisées dans de nombreuses préparations culinaires : En soupe, farcies, en ratatouille, en sauce, en coulis,...et même en ketchup !

Même si vous n'en cultivez pas, vous avez vu sur les étals des marchés qu'il y a de très nombreuses variétés :

  • Des rouges bien-sûr, mais pas seulement puisque il y en a des jaunes, des vertes (même mûres), des noires, des bicolores striées,...
  • Des petites rondes comme la "tomate cerise", des ovales comme la "Roma", des grosses joufflues, en forme de cœur comme "cœur de bœuf", des très grosses à farcir,... il y en a vraiment pour tous les goûts !

Les-tomates

Carte d'identité :

C'est une plante annuelle de la Famille des Solanaceae, découverte en 1519 par Hermann Cortès dans le Golfe du Mexique. Les Aztèques se nourrissaient depuis longtemps de ces fruits qui poussaient à l'état sauvage.
Aujourd'hui, il existe encore 9 variétés de tomates sauvages, dont la tomate "groseille" proche de notre tomate cerise.
Son nom indien "tomati" a été immédiatement adopté par les conquistadors. 
Au XVIIsiècle, les tomates sont cultivées et consommées en Europe uniquement par les Espagnols et les Italiens. Ce n'est que vers 1750 que les tomates arrivent en Provence puis 25 ans plus tard, qu'elles font leur apparition sur les étals parisiens.

Grosses tiges ramifiées, vertes, sarmenteuses nécessitant l'usage de tuteurs sauf pour les variétés naines. 
On trouve 4 catégories variétales principales :

  • Les variétés à "port déterminé", dont la croissance est limité après un certain nombre de bouquets fructifères, généralement les variétés naines ou rampantes.
  • Les variétés à "port indéterminé" qui continuent à pousser en hauteur et à produire tant que les conditions climatiques leur conviennent. 
  • Les variétés classiques dites "fixées" obtenues par semis.
  • Les variétés "hybrides F1" plus vigoureuses et plus productives que les classiques.

Feuillage : Feuilles ailées à folioles dentées ovales.
Floraison : Des bouquets de fleurs jaunes apparaissent en moyenne toutes les 3 ou 4 feuilles.
Fruits : Baies plus ou moins grosses et arrondies, de couleur rouge, jaune, verte ou noire,...selon les variétés.
Graines : Pelucheuses, grises, ovoïdes et plates.

Château de la Bourdaisière (37270 Montlouis-sur-Loire)
La tomate à son conservatoire au Château de la Bourdaisière (37270 Montlouis-sur-Loire)
qui rassemble 650 variétés de ce fruit extraordinaire et où à lieu chaque année
le Festival de la Tomate et des Saveurs, le second week-end de septembre.

Fiche de culture :

Quel jardinier, digne de ce nom, n'a jamais cultivé ses tomates sans rencontrer les multiples difficultés liées à ce légume-fruit ? 

On sait tous plus ou moins qu'il faut :

  • les semer sous abri en godets, de mars à avril, les jours de lune montante, en "jours fruit".
  • attendre que les gelées ne soient plus à craindre pour repiquer les plants, généralement après le 15 mai.
  • les planter en déposant au fond du trou des orties hachées, mais est-ce vraiment utile ?
  • prévoir un tuteur pour maintenir les tomates au fur et à mesure de leur croissance.
  • les installer suffisamment espacées, mais pourquoi ?
  • ébourgeonner c'est à dire  couper "les rejets" (ou gourmands) qui poussent à l'aisselle des feuilles, mais pour quelle raison ?
  • planter des œillets d'Inde, du basilic ou de la ciboulette à proximité des plants de tomates pour les protéger des maladies; est-ce vraiment efficace ?
  • les arroser quotidiennement en évitant de mouiller les feuilles,...voire les protéger de la pluie, les tomates étant très sensibles au mildiou entre autres maladies. A ce propos, quels sont les remèdes ?
  • fertiliser en cours de végétation pour éviter les carences nutritionnelles car les tomates sont gourmandes.... mais quel engrais ? à quelle fréquence ?
  • ...

Tomates-Wesserling

Ainsi, la culture des tomates n'est pas si simple !

Le dossier ci-dessous réalisé par Rustica - dont l'expertise n'est plus à démontrer - va vous permettre d'apaiser vos craintes et vos incertitudes liées à la culture des tomates, de démêler le vrai du faux parmi tout ce qu'on entend ici ou là à leur sujet, de remettre en cause certaines idées reçues et d'éviter autant que possible les erreurs qui seraient fatales à vos récoltes.

Rustica met gracieusement à la disposition des jardiniers sur le JardinOscope,
un pas à pas complet et détaillé pour réussir à coup sûr vos cultures de tomates.

Carnet spécial culture des tomates

Logo-Rustica

Rustica vous dit tout sur ce légume du soleil

(Vous pouvez afficher le document en plein écran)

 


Catégorie: • Les bons gestes - Tags: , , , - Commentaires [5] - Billet édité le 24 mai 15 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Comment réussir la culture de vos tomates ?

    mes tomates fleurissent mais aucun fruits! que faire?je suis en deux sèvres.
    merci pour vos conseils

    Posté par nanou, 28 mai 15 à 13:09 | | Répondre
    • Soyez patiente, après la floraison, il faut attendre un peu que la nature fasse son travail d'autant plus si les températures sont encore un peu basses.

      Posté par Patrick L, 28 mai 15 à 13:55 | | Répondre
  • Bonjour, Le cul de mes tomates est noire. Je ne comprends pas comment est ce arrivé. est ce le mildiou ? ? et quel traitement dois je apporter., nous sommes déjà le 10 juillet et le tiers de mes tomates a le cul noire.
    Merci de me répondre.

    Posté par Joseph 83920, 10 juil. 15 à 19:52 | | Répondre
    • Bonjour,
      Le "cul noir de la tomate" est le signe d'un manque d'oligo-éléments que vous devez compenser par un apport d'engrais complet ou par un apport de compost bien mûr.

      Posté par Patrick L, 13 juil. 15 à 01:28 | | Répondre
  • Quel bonheur que de passer du jardin à la table pour déguster les tomates qu'on a fait pousser... Variétés de formes, tailles et couleurs pour le plaisir des yeux et des goûts vrais.
    Ceci dit, nous sommes un peu frustrés dans le Tarn, 2015 n'a pas été une bonne année à tomates. Donc petite production encore plus appréciée...
    Bon apétit!

    Posté par Trespes, 18 août 15 à 19:25 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil