Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Comment faire facilement des économies au jardin ?

Les semis spontanés

Ces plantes qui se ressèment toutes seules !

En quelques années, mon jardin abondamment garni, a pris une certaine maturité; les places disponibles pour recevoir de nouvelles plantes se font rares, ce qui ne m'empêche pas chaque année de me laisser tenter ou séduire lors d'une visite dans ma jardinerie ou lors d'une fête des plantes par quelques spécimens... Ensuite, je fais "dix fois" le tour de mon jardin avec mes achats dans les mains pour savoir où je vais bien pouvoir les installer...! C'est ainsi que d'année en année "la pelouse" perd graduellement de sa surface ! En définitive, je suis un jardinier...normal ! non ?

Mais, de nombreuses plantes de mon jardin ont la malice de se ressemer toutes seules, dans des endroits quelquefois inimaginables. Ces semis spontanés s'installent d'autant plus facilement que je ne bêche pas la terre en profondeur pour ne pas perturber son équilibre naturel, je me contente juste de désherber, de biner et de pailler plus ou moins les massifs et d'y apporter du compost maison.

Vous trouverez ci-dessous, 27 de ces plantes - annuelles, bi-annuelles ou vivaces - qui se ressèment toutes seules dans mon jardin :

Vous pouvez accéder aux fiches individuelles de ces plantes en cliquant sur leurs noms.

Alchemille jaune • Alchemilla mollis

Egalement appelée "Manteau de Notre Dame", elle doit son nom aux alchimistes qui au Moyen-Âge, sans doute à cause de l'eau qui perle merveilleusement sur ses feuilles, croyaient qu'elle transformait le plomb en or ! Tient donc ! Ce serait pratique, en période de crise !
Néanmoins, les différentes parties vertes de cette plante en lotion, en décoction ou en infusion peuvent être utiles en "bobologies".
Si on n'élimine pas ses inflorescences avant qu'elles ne montent en graines, on trouve de nouveaux pieds d'Alchemille un peu partout dans les massifs.

Alchemille en fleurs

Bourrache • Borago officinalis

Une fois semée, cette plante dont les fleurs sont aussi étranges que jolies (à mon goût), se ressème toute seule d'année en année dans divers coin du jardin. Ses usages médicinaux (diurétique, sudorifique, dépurative,...) et culinaires (salades d'été,...) méritent sans doute d'être réhabilités.
Il existe une variété bleue comme sur la photo ci-dessous et une autre à fleurs blanches.

Bourrache • Borago officinalis

Belles de nuit • Mirabilis jalapa

Qu'elles soient jaunes, rouges ou bicolores, ses fleurs dites "aequinoctiales" s'ouvrent les soirs d'été et répandent leur agréable parfum aux alentours.
Si on ne prend pas soin de récolter les graines, elles se ressèment pour germer généreusement au printemps suivant.

57415550

Bleuet • Centaurea

Qu'ils soient sauvages (Centaurea cyanus ou bleuet barbeau), ou de montagne (Centaurea montana) comme ceux des photos ci-dessous, les bleuets se ressèment partout dans mon jardin. C'est une fleurs aux multiples vertus bien connues des herboristes.

Semis spontané d'un Bleuet • Centaurea cyanus    Bleuet • Centaurea cyanus

 Campanule à feuilles de pêcher • Campanula persicifolia

C'est une vivace avec de hautes hampes fleuries dont les nombreuses clochettes blanches ou bleues lui ont valu le surnom de "Jupons de la mariée". Ses fleurs délicates font le bonheur des abeilles et des papillons. Je n'en ai planté qu'une seule fois il y a quelques années et elles se multiplient toutes seules d'année en année, il faut même que j'éclaircisse les semis naturels trop denses.

Campanule-persicifolia-bleue

Capucine • Tropaeolum majus et minus

Elles sont gélives et disparaissent donc complètement en hiver, mais leurs graines tombées sur la terre germent abondamment l'année suivante. C'est une plante qui se consomme crue en salade ou cuite comme des légumes.
Préparée en infusion - 1 kg de feuilles fraîches pour 5 litres d'eau - les capucines sont un excellent fongicide contre le chance des arbres fruitiers.

Capucine • Tropaeolum majus et minus
Les fleurs peuvent être
jaunes, orange, rouges, voire brun-foncé...

Chenopode • Chenopodium album et C. bonus-henricus

Pour ma part, je considère cette plante comme une "mauvaise herbe", aussi, dans mon jardin je l'élimine en tant que telle. Toutefois, cette plante sauvage peut être consommée comme légume ancien cru ou cuit qui rappelle la saveur des épinards. J'avoue ne pas avoir d'avis gustatif personnel à son sujet !

Chenopode blanc • chenopodium bonus-henricus

Cléome • Cleome spinosa

Les fleurs spectaculaires et très décoratives des cléomes ainsi que les graines son comestibles. Il faut les installer en fond de massif car en fin de saison elles mesurent plus de 1,20 m de haut. Les très nombreuses graines des cléomes se ressemant facilement, il vous faudra éclaircir les jeunes pousses au printemps, fin avril-début mai.

Cléome • Cleome spinosa

Corbeille d'or • Aurinia saxatile

Celle-ci, c'est l'ancien propriétaire, celui qui m'a précédé et vendu la maison, qui avait planté cette vivace couvre-sol au pied d'un Ribes sanguineum. J'ai supprimé cette plante vivace quand j'ai dû enlever le groseillier dépérissant, et à ma grande surprise, 2 ans après, j'ai vu réapparaître des plantules de Corbeille d'or se faufilant entre deux dalles de jardin. Des graines qui ont dû refaire surface ! Depuis, je me contente de couper les fleurs fanées.

Corbeille d'or • Aurinia saxatile   Corbeille d'or • Aurinia saxatile

Cosmos • Cosmos bipinatus

Elles ont des floraisons blanches, roses ou rouges de longue durée, un feuillage vaporeux et attirent les papillons et divers butineurs. Quelques semis spontanés apparaissent ça et là dans le jardin avec la complicité des oiseaux qui transportent leurs graines. Par contre, ils ne supportent pas bien la transplantation.

Cosmos variés   Cosmos

Euphorbe de Corse • Euphorbia characias

Une vivace assez imposante dont la seule présence dans un massif est très attractive été comme hiver. Elle se ressème très facilement, même dans des endroits où on ne l'attend pas ! Au début, je récupérais les plantules issues des semis spontanés que je mettais en godets pour en donner aux voisins et amis... Maintenant, je me contente de les supprimer...c'est dommage, mais je ne sais plus quoi en faire !

Semis spontané d' Euphorbe de Corse • Euphorbia characias   Euphorbe de Corse • Euphorbia characias

Euphorbe Myrsinite • Euphorbia Myrsinite

Elle est un véritable joyau en soi, toute l’année cette belle euphorbe trapue exhibe un feuillage persistant bleuté qui en fait un couvre sol idéal dans les endroits pauvres et secs du jardin ou pour couvrir un muret ou un coin de rocaille. L'effet qu'elle produit est magnifié en avril-mai par ses cyathes jaune-verdâtre. Elle se ressème à tout vent, partout dans le jardin, sur le trottoir, chez les voisins et même entre les pavés autoboquants de la montée de garage (photo ci-dessous). Il faut dire qu'elle n'a pas besoin de beaucoup pour s'installer au point d'en devenir un tantinet envahissante si on ne la limite pas.

Euphorbe Myrsinite • Euphorbia Myrsinite


Geranium vivace - Géranium sanguineum

Chez moi, ils sont en bonne compagnie avec les rosiers, en bordure de massif ou sous des arbustes. Tout comme son cousin sauvage, alias l'Herbe à Robert, après la floraison, les fruits longs, étroits et velus qui ressemblent à un bec de grue, projettent les graines multipliant la plante au grès du vent.

Géranium-sanguineum


Matricaire ou Camomille sauvage • Matricaria reticulata

Également appelée "Petite Camomille" ou "Camomille allemande", cette plante sauvage affectionne les lieux incultes, les sols caillouteux et secs. Ses fleurs (capitules) font penser aux marguerites. C'est une plante médicinale sédative, anti-inflammatoire, cicatrisante, et bien plus encore...
Ses fines racines aèrent naturellement la terre au potager et utilisée en infusion, elle permet de réduire la fonte des semis.

Camomille sauvage • Matricaria reticulata

Muscari d'Arménie • Muscari Armeniacum

J'ai installé les premiers bulbes de Muscari pendant l'automne 2001 et n'en ai plus replanté depuis; pourtant au printemps, je les vois ressurgir chaque année en touffes plus épaisses et de plus en plus disséminés...! J'avoue que je ne coupe que très rarement les fleurs fanées ainsi le vent et/ou les oiseaux peut-être, sont-ils complices de la dispersion des graines...!

Muscari d'Arménie • Muscari Armeniacum

Myosotis des champs • Myosotis arvensis

Cette plante bisannuelle caractérisée par ses petites fleurs bleu-azur de 4 à 6 mm de diamètre, est plutôt commune aux bords des chemins et fossés mais quelques touffes apparaissent certaines années dans mon jardin sans que je sache vraiment comment elles sont arrivées là.

Myosotis • Myosotis arvensis

 Nigelle de Damas • Nigelle Damascena

Je n'en ai semé qu'une fois il y a quelques années... et elles sont toujours fidèles au jardin des années plus tard avec des floraisons qui s'étalent de mai à octobre. Un bémol cependant, après la floraison, les grosses capsules très graphiques contiennent beaucoup de graines qui se ressèment abondamment au point de rendre les Nigelles un peu envahissantes. A limiter donc par arrachage après la floraison. On peut confectionner de beaux bouquets secs. Il existe une autre espèce proche - Nigelle sativa (cumin noir) - dont on peut récupérer les graines qui sont un excellent condiment notamment en cuisine orientale.

Nigelles

Œillet d'Inde (Tagète Patula) • Rose d'Inde (T. ercta) • Tagète luisante (T. lucida)

Sa réputation de protecteur au potager ou de plante compagne est-elle encore à faire ? Les œillets d'Inde sont un répulsif pour certains insectes ravageurs (pucerons,...) et en attirent d'autres, prédateurs appréciés au jardin. Les fleurs peuvent accommoder du poisson au four ou d'autres plats cuisinés. Si on ne récolte pas toutes ses fleurs, les semis spontanés fleuriront dès le mois de juin prochain. Ils supportent bien d'être transplantés, même en pleine floraison, ce qui permet de les déplacer au gré des cultures potagères ou pour boucher des trous dans les massifs ou agrémenter les jardinières.

Œillet d'Inde • Tagetes patula   Œillet-d'Inde

Orchidée abeille • Ophrys apifera

J'ai de la chance, m'a-t-on dit un jour ! Cette très jolie petite orchidée est venue en effet spontanément dans l'allée engazonnée au nord de la maison et chaque année j'en découvre de nouveaux pieds, de plus en plus nombreux. Quand je passe la tondeuse, je met des piquets en place pour éviter un coup de lame fatal !
Ces orchidées sauvages sont protégées depuis 1993 par la loi et il n'est pas concevable de les déplacer dans un autre endroit du jardin, la germination de leurs graines étant conditionnée par la présence d'un champignon spécifique.

Semis spntané d'une Orchidée abeille • Ophrys apifera   Orchidée abeille • Ophrys apifera

Pâquerettes des près • Bellis perennis

Qui ne les connaît pas ? Elles ne sont plus à présenter tant elles sont communes dans nos pelouses et tant elles deviennent envahissantes au point d'être considérées comme des "mauvaises herbes" ! Personnellement j'aime bien les voir dans ma pelouse, elles sont aussi appréciées par les butineuses....

Pâquerettes des près • Bellis perennis

Pavots d'Orient • Papaver orientalis

Après la floraison, si on lui laisse le temps de faire ses graines, il se ressème aisément tous seul. Par ailleurs, sachez que chaque morceau de racines laissés en terre lors de la transplantation d'un pied, repoussent au printemps. Les pétales et les graines peuvent être utilisés en cuisine.

Pavot-semis-spontané   Pavot-coeur

 Pensée sauvage ou Pensée tricolore • Viola tricolor

Ce sont les ancêtres des Pensées cultivées, résistent à tous les temps et fleurissent d'avril à septembre. La dissémination des graines est faite avec la complicité d'insectes notamment par les abeilles et les fourmis. C'est aussi une plante hôte des chenilles de papillons comme le Petit-Nacré entre autres.

Violette tricolore • Viola tricolor   Pensée sauvage • Viola tricolor

 Pissenlit • Taraxacum officinale

Je ne pense pas être le seul à lui faire la guerre le trouvant indésirable dans la pelouse ou dans les massifs... armé d'une gouge pour extirper sa longue racine en pivot. Leurs fleurs jaunes - pas franchement moches - attirent très tôt en saison les bourdons et de nombreux insectes utiles au jardin, d'où la nécessité d'en laisser pousser dans un coin.
Ses feuilles cueillies en février-mars, riches en vitamines et diurétiques se consomment en salades avec des croûtons de pain frottés à l'ail, des lardons et du vinaigre.
Vous pouvez aussi déguster les boutons de fleurs en omelette (voir la recette).

Pissenlit • Taraxacum officinale

 Pourpier potager • Portulaca oleracea

Il me rappelle le jardin de mon enfance dans le Sud-Ouest où il pousse dans le gravier des allées (photo ci-dessous). Une fois qu'on a semé un pourpier, les semis reviennent les années suivantes et sont fidèles au rendez-vous chaque été, comme le pourpier sauvage surtout dans la moitié sud de la France !
Le pourpier potager peut être consommé cru en salade, ou cuit en soupe, dans une omelette ou en légume d'accompagnement.

Pourpier potager • Portulaca oleracea


Rose de Noël • Helleborus Niger

Si on laisse les fleurs monter en graines, les semis qu'ils soient spontanés ou non, vont produire de nouvelles plantes, mais il faut être patient car les jeunes plants poussent lentement et ne fleurissent qu'après 2 ou 3 ans selon la nature du sol et l'expostion.

Semis spontané Rose de Noël • Helleborus Niger   Rose de Noël • Helleborus Niger

 Vesce commune • Vicia sativa

Cette adventice n'est pas vraiment la bienvenue chez moi, Elle pousse dans certains recoins herbeux de mon jardin et empiète quelquefois sur la partie engazonnée. Ces fleurs ressemblent, en beaucoup plus petit, à celles des pois de senteur. Il vaut mieux les supprimer avant la formation des gousses si on veut éviter sa prolifération.

Vicia-sativa   Vicia-sativa

Violettes sauvages odorantes • Viola odorata

Si sa propagation se fait par les stolons aériens ou souterrains que la souche émet, ces jolies petites fleurs parfumées se disséminent dans le jardin par semis spontanés généralement à l'abri d'une haie ou d'un arbuste...

Violette odorante • Viola odorata

°°°0°°°

Voilà ! le tour d'horizon des belles qui se multiplient toutes seules se termine ici. En récupérant ces plantes, cela permet d'en renouveler certaines sans débourser un seul euro et d'en donner ou d'en échanger. En partageant ainsi, c'est économique et ça peut faire sans doute des heureux.

Il doit y avoir plein d'autres plantes comme celles-ci, généreuses en semences, dont vous pouvez compléter la liste selon votre propre expérience par le biais des commentaires ci-dessous....


Catégorie: • Semis - Tags: , - Commentaires [2] - Billet édité le 13 févr. 14 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Comment faire facilement des économies au jardin ?

    bon,je suis rassurée,je vois qu'il n'y a pas que chez moi que la pelouse rétrécit au fur et à mesure des années !!

    Posté par lechaudrondetaka, 13 févr. 14 à 10:31 | | Répondre
  • Très intéressant jolies photos j'ai à peu près toutes ces plantes qui poussent spontanément et j'en utilise en cuisine. Elles sont jolies utiles et moins d pelouse à tondre.

    Posté par Primevère, 21 juin 14 à 23:04 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil