Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Entre le jardinier et la terre : l'outil

Les outils de jardin d'antan...

Collection-de-sécateurs-anciens
Collection de sécateurs anciens

Les outils de jardin ont évolués au fil des ans pour apporter aux jardiniers une meilleure efficacité, une ergonomie réduisant la fatigue ou les efforts à produire et enfin améliorer sensiblement la sécurité dans leur emploi.

Les activités traditionnelles liés aux jardins touchent quatre domaines :
- l'architecture du paysage
- l'horticulture vivrière: maraîchage, arboriculture fruitière
- l'horticulture ornementale: floriculture, pépinières
- la viticulture

Ces différents domaines engendrent une grande diversité d'outils qui atteindront leur apogée au XIXème siècle.

Architecture du paysage :
Ce domaine est consacré à la conception des jardins soit avec des compartiments, salles de verdure traversées de perspectives, soit un portrait de la nature reconstituée par l'homme.
Leur implantation nécessite des outils spécifiques pour la transcription des plans en matière de topographie. Leur mise en formes et entretien va engendrer la création d'outils spécifiques pour la taille des hales et des arbres : croissants, émondoirs, scies, cisailles, échelles, brouettes. Parmi ces instruments certains répondront aux exigences de l'art toplaire.

Catalogue-1900   Catalogue-1911
Page du catalogue d'outillage Tissot de 1900                                         Extrait du catalogue Vilmorin de 1911  

A partir du 16éme siècle les grandes explorations entraineront des introductions et acclimatations de plantes dans les premiers jardins botaniques européens. Des dispositifs spécifiques seront élaborés pour leur transport par mer. Des orangeries, puis des serres permettront leur conservation et leurs cultures sous nos climats.
Ce domaine d'activité est actuellement exercé par des paysagistes, les jardiniers assurant les travaux de réalisation et d'entretien.
Notons que les outils bien qu'ils demeurent d'usage courant ont beaucoup évolué: les faux, faucilles sont devenus tondeuses, les cisailles taille-haies et les scies tronçonneuses pour n'en citer que quelques uns.

Croy-et-pioche-à-billon   Marre-et-Hoyau
Croy - Pioche à billon - Marre orléannaise - Hoyau

Horticulture :
Ce terme signifie la culture des jardins. Il s'est spécialisé dans quatre domaines:

  • Le maraîchage pour la culture des légumes en plein champ ou sous abris (serres) :
    L'origine du terme vient de marais en lien avec les cultures légumières qui se sont développées aux abords des villes en zone de marais pour assurer la ressource en eau en période estivale.
  • L'arboriculture fruitière :
    Il s'agit de la culture des arbres destinés à la production de fruits. Sa spécificité est liée à sa pérennité (30 à 60 ans et plus en fonction des espèces). Elle met en œuvre des techniques et outils spéciaux notamment pour le greffage, les tailles de formation et de fructification.
  • La floriculture :
    Elle est consacrée à la culture des plantes à massifs, fleurs coupées, plantes vertes. Sous nos latitudes une partie des cultures est conduite en serres.
  • La pépinière :
    Le terme "pépinière" évoque le pépin c'est-à-dire un lieu de semis de graines d'arbres, à l'origine fruitiers et forestiers. La pépinière est consacrée à la reproduction, à la multiplication, à l'élevage des arbres, arbustes et plantes vivaces. Des outils de multiplication, de taille, de transplantation lui sont spécifiques.

La viticulture :
Elle concerne l'ensemble des techniques culturales permettant de conduire la vigne pour la production de raisin destiné à la production de vin et de raisin de table. Compte tenu de l'échelle des parcelles cultivées pour une exploitation cette culture se rattache à l'agriculture. Les façons culturales qui lui sont rattachées ont nécessité des outils spédflques.

Arrosoir-3
Arrosoir de maraîcher (bassinoire) début XIXème siècle

La spécificité des cultures et les caractéristiques physiologiques des plantes horticoles cultivées ont engendré une multitude d'outils. Ils ont été conçus pour des fonctions très précises pour faciliter le travail avec des critères ergonomiques comme par exemple l'évolution de l'arrosoir dont la forme passe de la cruche ventrue à celle ovale qu'on connaît aujourd'hui épargnant le mollet du jardinier et facilitant son transport.

Arrosoir-1   Arrosoir-2

L'usage des matériels qui ont remplacé certains outils a accru la productivité nécessaire aux besoins de l'alimentation tout en participant parfois à certaines surproductions.

Le travail du sol et le terrassement :
Pelles, fourches, bêches, houes permettent l'aération du sol, son déplacement, l'enfouissement d'amendements et de fumure, la transplantation de jeunes arbres en pépinière.
Râteaux, battes, binettes, serfouettes, sarcloirs constituent l'essentiel des outils pour le façonnage superficiel du sol permettant son aération facllltant la pénétration de l'eau, limitant le développement des herbes indésirables.

Binette-sarcloir-pelle-bêche
Sarcloir, pelle bêche, binettes, ratissoires,...

La culture :
Semoirs, plantoirs, transplantoirs, plantoirs à bulbes, permettent l'introduction dans la terre des plantes à leurs différents stades. Les déplantoirs permettront leur extraction à la fin de leur cycle.

Pulvérisateur-d'antan  Pulvérisateur-en-cuivre
Pulvérisateurs en cuivre, Seringues à brumiser, Pompe manuelle à immerger,…

L'irrigation:
L'apport d'eau est vital pour le développement de la plante. De nombreuses techniques ont été inventées pour y remédier soit pour un apport individualisé: arrosoirs, seringues, pistolets, tuyaux, soit pour un apport collectif par asperseurs ou goutte à goutte. Dans certaines cultures, l'engrais est apporté avec l'eau d'arrosage sous forme de solution nutritive. Des pratiques se développent pour limiter la consommation en eau en recouvrant le sol de paillage.

Arrosoir-Roquelin  Collection d'Arrosoirs Berchigranges

Arrosoir-Jardin-roquelin

Emondoirs
Emondoirs

La taille :
Nombreux sont les outils tranchants utilisables par le jardinier. Ainsi pour les greffes plusieurs greffoirs sont proposés avec à une extrémité une lame pour l'incision et à l'autre une spatule en os pour écarter les tissus et introduire le greffon.
Les tailles sont nécessaires pour limiter le développement de la plante, pour favoriser la mise à fruits puis la récolte. Une grande diversité d'outils répond à ces fonctions: serpettes, serpes, sécateurs, croissants, émondoirs, scies, cisailles ...

Cisaille-ébrancheur   Scies-et-serpettes
Cisailles anciennes et ébrancheur, scies égoïnes d'arboriculteur, serpettes avec massonnier ou sar

Cisailles-1950
Cisailles ( perso) des années  1950

La protection des plantes :
Les plantes sont sensibles à des maladies. Des pulvérisateurs et poudreuses ont été mis au point nécessitant un bon diagnostic, un traitement adapté à la bonne dose avec un recyclage des fonds de cuves. Actuellement des pratiques se développent pour limiter l'usage des produits phytosanitaires et en confier l'usage à des opérateurs certifiés.

Echenilloir
Sécateur échenilloir à corde, Cisailles à haies (XIXème S.)

Citons un outil spécifique à l'arboriculture comme l'échenilloir qui permet d'atteindre les nids de chenilles en sectionnant les rameaux qui les portent. Certaines plantes sont sensibles au froid, des matériels de protection y remédient: cloches maraichères en verre, châssis vitrés associés à des coffres en bols disposés sur des couches chaudes constituées de fumier en fermentation. Les serres répondent sur une grande échelle à cette caractéristique de culture.

La récolte :
En horticulture la main demeure encore très utilisée pour la récolte. Des outils spécifiques ont été inventés pour protéger les produits et les organes qui les portent: fourches à légumes racines, gouges à asperges, cueille-fleurs, cueille-fruits, et multiples paniers associés à la récolte.

Le transport :
Des accessoires particuliers ont été évoqués pour la protection physique de plantes lors de leur introduction en Europe : caisses, malles en osier, petits abris mobiles en verre... Pour les manutentions nécessaires dans le jardin se sont succédé les hottes, civières et la géniale brouette dont la période d'invention est inconnue et les premières représentations remontent au 13ème siècle.
(Source : Exposition vieux outils 2010 - Orléans)

Et aujourd'hui...

Alignement d'arrosoirs

Vieux-Sécateurs   Sécateurs-actuels
Sécateurs des années 1960 -1970                                                Sécateurs des années 2000

Sécateur-à-crémaillère
Sécateur à crémaillère (2012)


Catégorie: • Outillage - Tags: , , , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 20 mai 12 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Entre le jardinier et la terre : l'outil

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil