Haut

newsletter-du-JardinOscope
Logo_2006




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Agents pathogènes et ravageurs du buis

medical_0123

SOS Plante malade

Maladies du buis

1. Les pathogènes fongiques

  • Cylindrocladium buxicola cause du dépérissement des feuilles et rameaux.

  • Volutella buxi (anamorph), Pseudonectria rousseliana (teleomorph)cause du dépérissement des feuilles et rameaux.
  • Rouille du buis - Puccinia buxi

Buis_malade
Fructification de la rouille du buis provoquée par Puccinia buxi

  • Phytophthora flétrissement  - Phytophthora cinnamomi, P. nicotianae

  • Fusariose - Fusarium buxicola

2. Les insectes ravageurs

  • Pyrale du buis - Diaphania perspectalis (synonymes : Cydalima perspectalis - Glyphodes perspectalis) : il s'agit d'un papillon nocturne de la Famille des Crambidae, aux ailes irisées originaire d'Asie introduit en Europe au cours des années 2005-2006.

    Pyrale-du-Buis
    Chenille de la Pyrale du buis (photo du 14-04-2014 dans le Loiret)

    Les chenilles ont le corps vert clair avec des stries longitudinales vert plus foncé, des verrues noires et quelques poils blancs. La tête est noire et luisante. Les 3 paires de vraies pattes sont jaunes.
    Ces chenilles dévorent les feuilles de buis en laissant sur leur passage des traînées grisâtres. Très voraces, selon leur nombre, elles peuvent épuiser un buis en quelques semaines. Dès le constat, il faut agir très vite, d'autant que la reproduction du papillon est d'au moins 3 générations par an ce qui oblige à traiter après chaque cycle.

  • Les derniers vols des papillons ont lieu en octobre. Les femelles fécondées pondent leurs œufs au revers des feuilles où de nouvelles chenilles ne vont pas tarder à naître. C'est à ce stade qu'elles vont passer l'hiver, sous les feuilles, regroupées par un fil de soie.
    Pour éliminer ces jeunes chenilles, vous devez appliquer mi-octobre, un traitement avec un insecticide microbiologique à base de Bacillus thuringiensis.

    Source: Flickr

  • Au mois de mars, les chenilles hivernantes (qui n'ont pas été éliminées en octobre) se reveillent et les papillons ne vont pas tarder à voir le jour, utilisez un insecticide de synthèse à base de deltamétrine (Bayer) dont les effets secondaires en tout début de printemps devraient rester limités pour les autres colocataires du jardin.
    Plus tard, l'insecticide biologique Bacillus thuringiensis en pulvérisation sur le feuillage devrait être efficace contre les chenilles.

Broderie-de-buis-victime-des-pyrales
Broderie de buis victime de pyrales (Parc Floral d'Orléans)

Buis-victime-des-pyrales   Piège-Pyrales-du-buis
Buis détruit par les pyrales                                                Piège à phéromones pour pyrales

Pyrales du buis prises au piège


Pyrales du buis prises au piège

Le saviez-vous

Un petit hyménoptère contre les pyrales

Pour combattre la prolifération de ce ravageur, une lutte biologique a vu le jour en 2017. La société Biotop à sélectionné une petite guêpe (Trichogramme), naturellement présente sous nos lattitudes. Ces guêpes parasitent les pontes de la pyrale du buis avant qu'elles ne fassent des dégâts.

 

  • Psylle du buis - Psylla buxi

  • Le psylle du buis - observations - remèdes
    SOS Plante malade - A partir de début avril jusqu'à mi-mai, des petits amas cotonneux blancs et collants s'agglutinent sur les jeunes pousses de buis et certaines feuilles se déforment en forme de cuillère, s'emboitant parfois les unes dans les autres.

Guide des bonnes pratiques contre les maladies du buis

L'ASTREDHOR, dans le cadre du programme SaveBuxus, a rédigé ce guide pour lutter efficacement contre les maladies de dépérissement du buis. Ce guide dresse un rappel des connaissances sur le buis, puis présente des conseils pratiques d'action contre la cylindrocladiose principale cause de dépérissement du buis, des mesures d'hygiène, les bonnes pratiques culturales et enfin une présentation des éléments clés de la lutte phytosanitaire.

Par quoi peut-on remplacer les buis trop malades ou ravagés ?

Une variété de Chèvrefeuille arbustif à feuilles de buis, persistant - Lonicera nitida 'Tidy Tips' - semble être un candidat sérieux; Sa végétation étant moins rapide que l'espèce type, il se prête bien à la taille en topiaire ou en haie basse. Les jeunes pousses ont des reflets bronzés qui se renforcent dès les premiers froids. Très rustique, ce Lonicera s'accomode de tous les types de sol, au soleil comme à mi-ombre.


Catégorie: • SOS Plantes malades - Tags: , , , , , - Commentaires [2] - Billet édité le 10 avr. 12 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Agents pathogènes et ravageurs du buis

    Ça tombe bien: je n'ai qu'une petite haie de buis; elle devient brune, sèche et perd toutes ses feuilles. Je pense que je vais la supprimer car le mal s'étend...

    Posté par TJ, 22 avr. 12 à 23:38 | | Répondre
  • Koppert s¹attaque aux fléaux du buis : la pyrale du buis et les maladies du dépérissement du buis.
    Pour lutter contre ces problèmes majeurs, Koppert s’est associé aux efforts de Plante et Cité, l’Astredhor et l’INRA dans l’opération SaveBuxus.
    Lire l'article de Alain Delavie dans son blog "Paris côté Jardin",
    http://www.pariscotejardin.fr/2014/05/koppert-s-attaque-a-un-nouveau-fleau-la-pyrale-du-buis/

    Posté par Patrick L, 10 mai 14 à 12:20 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil