Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Le double effet du fumier...

Amendement et engrais naturel

Le fumier véritable de cheval ou de volaille devient difficile à trouver,
cependant, les jardineries les proposent en sacs prêt à l'emploi.

Fumier

Le fumier de cheval est pourtant un amendement et un engrais des plus efficace. Épandu en couche de 15 cm, il se décompose en quelques mois. Si vous vous procurez du fumier dans une ferme ou un haras, il est préférable de le laisser vieillir quelques semaines avant de l'étaler à la surface de vos plates-bandes et massifs, il se dégradera d’autant mieux. Enfouissez-le avec une griffe le printemps venu.

Sac_de_fumier_de_cheval_1

Le fumier, en augmentant l'activité biologique, a la faculté à la fois d'enrichir votre terre de matières organiques (engrais) et d'améliorer au fil des ans la structure de vos sols (amendement). Il allège les terres argileuses lourdes et compactes ou donne plus de consistance aux sols légers et filtrants comme les terres sablonneuses.

Certaines plantes ne supportent pas d'apports trop fréquents d'azote, aussi est-il conseillé de ne fumer abondamment la terre que tous les 3 ou 4 ans.

Si vous fumez votre terre, vous devez épandre votre fumier un mois et demi au moins avant toutes plantations ou semis. Ne mettez jamais de fumier en contact direct avec les racines de vos plantes.

Repère:

• Plantations des arbres, arbustes: Mélangez 1/3 de fumier de cheval composté à 2/3 de terre.
• Plantations des vivaces et légumes en godet: Mélangez 100 g (2 poignées) à la terre du trou.
• Semis: Épandez 500 g à 1 kg au m²
• Entretien au printemps et à l'automne: Épandez le fumier sur 2 à 3 cm d'épaisseur au pied des plantes, griffer et arroser.

Catégorie: • Amendement - Tags: , - Commentaires [2] - Billet édité le 13 nov. 08 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Le double effet du fumier...

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil