Surveillez de près vos pêchers, la cloque les guette…!

medical_0123
SOS Plante malade

La cloque du pêcher
Taphrina déformans

Le problème :

La cloque affecte bien sur les pêchers - d'où son nom - mais elle peut également toucher les pruniers, les nectariniers et plus rarement les amandiers.

La cloque du pêcher

Observations :

Les premiers signes de la maladie apparaissent au début du printemps sur les jeunes feuilles. Elles se colorent d'un vert-pâle chlorosé puis se teintent diversement  de jaunâtre et de rougeâtre, se boursoufflent, se recroquevillent dans tous les sens, s'enroulent sur elles-même, se dessèchent progressivement, deviennent cassantes, et finissent par tomber prématurément .
Lors d'attaques plus tardives, le feuillage étant plus développé, seule une partie de la feuille malade se déforme et s'épaissit, prenant alors une coloration rouges à lie-de-vin.

Cloque-du-pêcher-1   Cloque-du-pêcher-2

Carte d'identité :

Taphrina déformans est un champignon microscopique printanier, classe des Ascomycetes, ordre des Taphrinales, famille des Taphrinaceae, qui s'intéresse aux feuilles (plus rarement aux fruits), de préférence les plus jeunes, qu'il peut infecter dès l'éclatement des bourgeons à bois, avant la floraison. La cloque est une maladie qui touche surtout les jeunes arbres ; il semble qu'elle diminue au fur et à mesure que les arbres vieillissent.
Taphrina déformans supporte très bien les basses températures et apprécie des conditions humides, mais il redoute les conditions chaudes et sèches.
Les spores de ce champignon n'hivernent ni dans le sol ni dans le compost (il ne sert donc à rien de brûler les feuilles cloquées) mais dans les anfractuosités des écorces et, surtout, entre les écailles des bourgeons.
Une fois en place dans les tissus, ce champignon sécrète, semble-t-il, des hormones de croissance qui génèrent ces déformations.
Taphrina déformans passe l'hiver sur les branches de l'arbre, dans les écailles des bourgeons ou sous l'écorce et se fait, pour un temps, discret…!
Le cycle de Taphrina se terminant, les feuilles atteintes tombent d'elles-mêmes, tout naturellement et de nouvelles feuilles apparaissent, saines.  C'est ainsi que cela se passe, sans qu'aucune intervention ne soit nécessaire.

P_che   Cloque_2

La solution :

  • Avant tout, sachez qu'il existe aujourd'hui des variétés plus résistantes que d'autres - aussi avant de planter un pêcher renseignez-vous bien !
  • Une fois en place dans les feuilles, Taphrina déformans résiste à tous les fongicides. Vous devez donc intervenir avant qu'il n'ait pris position pour la saison.
  • Observez-bien l'extrémité des rameaux de l'année et les bourgeons à bois terminaux; dès l'ouverture des premiers bourgeons, (débourrement) quand les feuilles sont prêtes à sortir, pulvérisez un fongicide "anti-cloque" à base de cuivre*.
  • Renouvelez l'opération 10 jours plus tard.
  • Si une pluie importante survient entre temps ou si les intempéries persistent, appliquez un nouveau traitement.
  • Si malgré tous ces soins certaines feuilles n'ont pu échapper à la cloque, retirez-les au plus vite.

* De nombreuses spécialités à base de cuivre (oxyde cuivreux, oxychlorure de cuivre, sulfate de cuivre, sulfate tétracuivrique, bouillie bordelaise), sont homologuées dans la lutte contre Taphrina deformans.

Coquilles-d'œufsAstuce pour protéger les arbres fruitiers ?

Certains arbres fruitiers peuvent être protégés, parait-il, des maladies telles que la cloque, en utilisant des coquilles d’oeufs.
Les demi-coquilles d'œufs frais (non cuits) suspendues aux branches des arbres dans de petits filets, auraient la propriété de maintenir l’arbre en bonne santé. Certains jardiniers ayant essayé, ont adopté cette pratique.

Il semble que cette pratique remonte à des temps ancestraux où l'ignorance et les supertitions faisaient appel à la magie pour faire fuir les maladies, ravageurs et parasites. Coyez-vous que les coquilles d'œufs fassent peur aux spores de la cloque ?
 

Autres traitements proposés qui ne seraient pas d'une véritable efficacité :

  • Le purin de prêle : laissez tremper 50 g de prêles des champs sèche dans 10 litres d'eau pendant 24 heures, puis faites bouillir pendant 20 minutes. Après refroidissement, filtrez la décoction dans une passoire et diluez à 5% avant de traiter vos pêchers.
  • Une macération d'ail : Laissez tremper 100 g d'ail haché pendant 12 h dans 2 cuillerée d'huile d'olive, puis ajoutez un litre d'eau. Filtrez la préparation, diluez à proportion de 1 pour 20 et pulvérisez une fois par mois.

En automne, quand la moitié des feuilles sont tombées, appliquez un traitement fongique.


Catégorie: • SOS Plantes malades - Tags: , , - Commentaires [0] - Billet édité le 20 juil. 08 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Surveillez de près vos pêchers, la cloque les guette…!

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil
  • Arboretums
  • Art-Culture-Nature
  • La-faune
  • La-flore
  • Le-ChampignOscope
  • Jardins-remarquables
  • Le-Jardinage
  • Le-Pense-jardin
  • Les-Minéraux
  • Réserves-naturelles
  • Voyages

Logo-AAAE

Feuille-1
Feuille_2
Feuille_3