Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 477 abonnés

Les cochenilles farineuses piqueuses et suceuses de sèves…

medical_0123
SOS Plante malade

Cochenilles farineuses
Pseudococcus sp. et/ou Planococcus sp.

Observations:
Des amas blancs et duveteux envahissent plus ou moins la plante sous les feuilles, le long des nervures ou des tiges… Ce sont des cochenilles farineuses, l'un des ravageurs le plus difficiles à éradiquer.
Polyphages, elles se nourrissent en suçant la sève de la plante qu’elles envahissent, ce qui peut réduire, voire arrêter, sa croissance. Les feuilles des plantes infectées jaunissent et tombent. La plante affaiblie devient plus sensible aux maladies cryptogamiques.

9123_Cochenilles_farineuses   9124_Cochenilles_farineuses

Carte d'identité:
Insecte “piqueur-suceur” de sève de la famille des Coccidae, sous-famille des Pseudococcidae
Corps  de 2 à 4 mm couvert de filaments blancs et cireux.
Les femelles dépourvues d’ailes sont dites aptères, tandis que les mâles plus difficiles à voir sont dotés d’une paire d’ailes antérieures.
La reproduction dite parthénogénétique se fait sans fécondation du mâle.
Pendant 5 à 10 jours, la femelle pond (selon l’espèce) de 300 à 600 œufs dans des ovisacs  avant de mourir.
Les œufs vont éclore dans les 10 jours qui suivent la ponte.
Avant d’atteindre le stade adulte, le cochenille se nymphose 3 fois.
Il peut y avoir 4 à 6 générations au cours de l’année.

9125_Cochenille_farineuse
Cochenilles farineuses sur un Kentia (Madère avril 2008)

Remèdes:

• Un coton tige ou un papier absorbant trempé dans de l'alcool permet avec un peu de patience et de méticulosité de les éliminer une à une

• Une coccinelle d’Australie “anti-cochenille farineuse” appelé Cryptolaemus montrouzieri permet une lutte bio efficace.

• Des pulvérisations d’huiles insecticides anti-cochenilles, à base d'huile blanche et de malathion sont le remède officiellement le plus efficace. Les huiles ont la propriété de détruire également les œufs, alors que les produits aqueux ne sont efficaces que contre les larves ou les adultes.

• Il existe aussi des insecticides de contact non huileux à base de bifenthrine, deltaméthrine, extraits naturels de pyrèthre ou de roténone, mais beaucoup moins bio !

Cochenilles

Cochenilles-farineuses-2  Cochenilles-farineuses


Catégorie: • SOS Plantes malades - Tags: , - Commentaires [2] - Billet édité le 26 juin 08 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les cochenilles farineuses piqueuses et suceuses de sèves…

  • Bonjour
    Plusieurs de mes plantes sont victimes de ces cochenilles.
    Pour les plantes grasses, j'ai pu "sauver quelques meubles" en coupant les morceaux non affectés et en les replantant, mais d'autres plantes n'ont pas eu cette chance.
    Par ailleurs, d'autres plantes se font contaminer!! Comment celà se produit-il? Je suis en appartement et mes plantes sont sur un balcon. J'utilise donc uniquement du terreau pour l'ensemble de mes plantes. Ceci est peut-être non indiqué? Est ce que c'est lié? Il m'a semblé remarquer également que lorsqu'il m'arrivait de trop arroser, ces petites bêtes se développait. Est ce que j'ai juste?
    J'ai finalement jeté les plantes irrécupérables (et saisonnières pour le coup) et mis la terre à part. Est ce que le fait de laisser la terre en jachère un temps me permet de m'en resservir?
    Bref : que dois-je faire pour sauver mes plantes??

    Posté par Magali, 28 sept. 15 à 19:05 | | Répondre
    • Bonjour,
      Comment ces bestioles arrivent-elles dans nos plantes ? Elles arrivent dans l'habitation avec les plantes achetées en jardinerie porteuses des œufs ou des larves qui sont relativement mobiles.
      Dans la nature, la propagation de plante en plante peut être due au vent, à des oiseaux ou des fourmis qui en font quelques fois l'élevage.
      Une seule cochenille qui échappe au traitement peut produire plusieurs milliers de cochenilles dans l'année.
      L'évolution des cochenilles indépendante des saisons - surtout en appartement - est conditionnée par la combinaison de l'humidité et de la chaleur.
      La terre des vos plantes infectées risque effectivement d'être la lit dans lequel les nymphoses ont lieu. Dont acte !
      Pour les traitement préventifs ou curatifs, reportez vous à la fiche ci-dessus qui devrait répondre à vos besoins.

      Posté par Patrick L, 29 sept. 15 à 00:43 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil

Stop-pesticides-de-synthèse
Nous voulons des coquelicots
Appel pour l’interdiction
de tous les pesticides de synthèse
www.nousvoulonsdescoquelicots.org/




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3