Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Affinage du compost maison

Un tas de compost se décompose par couches qui correspondent aux différents apports successifs qui ont été faits au cours de la saison de jardinage. Les derniers apports de la fin d'automne n'ont pas encore commencé leur transformation, les températures étant trop basses en hiver pour qu'il y ait une activité microbienne.

En dessous de cette couche supérieure non décomposée, le compost mûr, est constitué de particules de diverses tailles. En effet, il reste souvent des débris ligneux, des bouts de branches ou des morceaux de bois dont la dégradation plus longue est incomplète.

Tas_compost_brut     Tas_compost_decompose

Ce compost brut est utilisable en automne en couche de 2 à 5 cm d'épaisseur autour des plantes dans les massifs pour leur apporter de l'engrais organique. Laissé en surface, il s'incorpore à la terre lentement pendant l'hiver.

Le compost mûr et débarrassé de débris végétaux non-décomposés doit être incorporé au printemps au fond du trou de plantation, aux pieds des plantes gourmandes comme les tomates, les choux ou les pommes de terre. Il est alors préférable de passer le compost au tamis pour l'affiner.

Compost_affinage     Compost_tamis

Un grand tamis à secouer en va-et-vient permet d'affiner le compost dont les parties les plus fines passent alors à travers les mailles de 2 à 3 cm2. Les débris retenus pas le tamis seront jetés dans le tas de compost suivant dans lequel il continueront leur lente décomposition.

Compost_texture_fluide
Un fois tamisé, la structure du compost est fine et aérée

Si vous souhaitez utiliser votre compost pour vos semis ou vos repiquages, il est préférable qu'il soit suffisamment fin et mélangé à un tiers de sable. Avant de faire vos semis, tamisez-le avec un tamis à maille très fine (5 mm environ) et éliminer d'éventuels parasites, champignons et graines de mauvaises herbes en le stérilisant au micro-ondes à pleine puissance pendant quelques minutes.

Tas_Compost_mur
Tas de compost tamisé et en arrière plan les débris éliminés


Catégorie: • Engrais - Tags: , , - Commentaires [8] - Billet édité le 17 mars 07 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Affinage du compost maison

    Bonjour.

    Merci pour toutes ces précieuses infos qui ont l'odeur du vécu et de l'expérience.

    Je préfère le lombri-compostage. le résultat est plus riche en micro-organismes actif du fait de l'action digestive des vers(eux même riches en bactéries dans leur tube digestif). Le compost est aussi constamment remué et aéré par les déplacements de vers. La dégradation est plus rapide, 3 ou 4 mois contre 8 à 9 avec la méthode "normale".

    Du compost, ou lombri-compost, on tire du "jus de compost" et de l'infusion de compost.
    L'infusion de lombri compost est un excellent traitement foliaire préventif et curatif. c'est un très riche stimulant bio pour le sol. Pour se faire il faut un infuseur à compost, un contenant très aéré et dont l'eau est maintenue entre 25 et 28C°. Du lombri compost+une cuillérée à soupe de sirop d'érable dans cette eau tiède permet un bouillon de culture aérobie qui multiplie les "bons agents" du compost.

    Ces "bons" agents rentrent naturellement en concurrence avec les agents pathogènes des plantes pour l'accès aux ressources alimentaires communes aux deux "camps".

    Pour plus de précisions, voir sur le net ou librairie spécialisé. sinon, me demander où chercher et quoi lire.

    Salutations.

    Posté par gasmobil, 28 avr. 13 à 18:08 | | Répondre
    • Bonsoir
      Merci pour votre commentaire sur le lombri-compost fort instructif et pertinent - Toutefois le Lombri-compost dont je n'ai pas l'expérience personnelle à ce jour, fait l'objet d'un autre article dans le JardinOscope.
      http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2012/01/22/23302488.html

      Posté par Patrick L, 28 avr. 13 à 21:25 | | Répondre
      • Bonjour.

        En effet, j'ai vu cet autre article aussi. Il est lui aussi plein d'informations de qualité.

        Merci pour ce que vous faites.

        Posté par gasmobil, 28 avr. 13 à 21:55 | | Répondre
  • puis-je mettre la mousse qui pousse dans mon gazon dans le compost ?

    Posté par catherine, 31 mars 07 à 16:40 | | Répondre
  • Il m'est arrivé d'en mettre sur le tas de compost sans que cela nuise à priori.

    Posté par Patrick, 31 mars 07 à 20:51 | | Répondre
  • Merci de m'informer sur les dechets d'agrumes surtout les épluchures, dois-je les mettre dans mon composte si non pourquoi ? je viens de lire un article, une personne ne mettait jamais les épluchures d'agrumes sur son composte, moi je le fais depuis plusieurs mois alors quel sera les consécances de ce mauvais geste si il l'est. merci d'avance de me répondre

    Posté par lamamou, 28 mai 07 à 18:27 | | Répondre
  • Il est dit effectivement dans tous les manuels du compost qu'il faut éviter les agrumes - peut-être l'odeur et l'acidité peuvent-elles un moment repousser certaines bactéries !?

    Voir "Compost, mode d'emploi" le paragraphe "Les déchets recyclables" en cliquant sur le lien suivant:
    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2006/04/16/1712920.html

    Posté par Patrick, 28 mai 07 à 19:40 | | Répondre
    • s'il est vrai que dans un lombricomposteur il vaut mieux eviter les agrumes,dans le compost ca ne nuit en rien,ecorces d'oranges de citrons sont d'abord attaquees par les moisissures puis compostent comme le reste,pour mon compte je les decoupe en petits morceaux ce qui accelere l'attaque des moisissures ,faites l'essai en mettant une ecorce d'orange sur le compost et vous serez surpris de de la vitesse a laquelle les champignons font ce merveilleux travail

      Posté par raymond, 02 sept. 15 à 08:54 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil