Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Les outils de coupe indispensables au jardinier

Les sécateurs

Cet outil classique permet la taille de rameaux jusqu'à 15 mm de diamètre.
Il existe des modèles dits à crémaillère ou à cliquets qui réduisent les efforts à fournir par le jardinier, d'autres à poignées tournantes qui limitent les risques de tendinite.

Sécateurs classiques   Sécateur à crémaillère

Les ébrancheurs ou sécateurs à deux mains

Avec leurs deux longs manches (40 à 60 cm selon les modèles), ils permettent de couper des branches jusqu'à 45 mm de diamètre sans effort excessif. Certains ébrancheurs peuvent avoir des manches télescopiques qui permettent d'augmenter leur efficacité sans effort supplémentaire.

Ebrancheur à deux mains   Ebrancheurs à deux mains

L'échenilloir

Ce drôle d'outil girafe n'est autre qu'un sécateur monté à l'extrémité d'un long manche et dont la lame est actionnée par un cordon. Un jeu de poulies jouent un rôle de palan réduisant l'effort à fournir sur la corde lors de la coupe de branches dans les hauteurs des arbres.

Echenilloir

Entretien des outils de coupe :

Cette opération doit être faite de temps en temps pour conserver une bonne qualité de coupe. Il est essentiel de ne pas déchiqueter les fibres végétales et d'avoir des coupes nettes qui assurent une cicatrisation plus rapide réduisant les risques de prolifération de maladies. Notez que la lame coupante doit toujours être placée du côté de la plante et non du côté de la partie à éliminer.

Désinfectez vos outils de coupe

Utilisez de l’alcool ou une solution antiseptique si vous taillez des plantes sensibles (pommiers, rosiers). Vous pouvez aussi passer les lames sous la flamme d'un briquet.
Un entretien régulier préserve vos outils et permet de ne pas transmettre les maladies et infections d’une plante à l’autre.

Pierre_de_corindon

Un outil de qualité doit être démontable entièrement

  1. Après chaque usage, nettoyez les lames avec un chiffon ou un coton imbibé d’alcool à brûler.
  2. Toutes les 5 ou 6 séances, demontez la lame avec une clé plate et nettoyez toutes les pièces à l'eau savonneuse pour ôter les restes végétaux, la sève,... et essuyez-les.
  3. Affûtez la lame coupante avec une pierre de corindon (pierre séche à aiguiser) ou une pierre de coticule (à utiliser simplement avec de l'eau) en la frottant sur le plat biseauté de la lame en mouvements circulaires. Le dessous (la partie plate) de la lame et la contre-lame n'ont pas besoin d'être affûtés.
  4. Pour une réfection de la lame et un affutage plus poussé, utilisez une meule mais ayez la main très légère car vous risquez d'enlever rapidement beaucoup trop de matière. Affûtez toujours du fil de la lame vers l'intérieur.
  5. Essuyez à nouveau avec soin la lame pour ôter les poussières.
  6. Remontez le sécateur, ne bloquez pas l’écrou central puis déposez quelques gouttes d’huile blanche - les bras du sécateur doivent s'écarter seuls avec le ressort quand vous les relâchez.
  7. Pour protéger les lames de l'oxydation et le ressort, passez-y un chiffon imbibé d'huile de lin.

1  2  3

Si les lames du sécateur ont rouillées avec l’humidité, pour la neutraliser - si on a pas d’antirouille - plonger les lames au cœur d’un 1/2 citron pendant une demi heure. Mouiller également le ressort, la bague et toutes les parties métalliques.

Ciseaux de bonsaï

4

Pour redonner du tranchant à cet outil spécifique qui ne se démonte pas, affûtez les lames avec une pierre à aiguiser ou avec un papier abrasif, puis lubrifiez-le avec de l'huile de lin.


Catégorie: • Outillage - Tags: , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 10 févr. 07 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les outils de coupe indispensables au jardinier

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil