Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Faut-il protéger les plaies de taille des arbres et arbustes?

On est contraint quelquefois de supprimer une branche de gros diamètre, devenue gênante sur un arbre. Cependant, la plaie occasionnée est une porte ouverte pour certains parasites de blessure.

Cicatrisation_d_une_branche

Ces parasites de blessure se partagent en deux catégories différentes:

  • Des champignons microscopiques très actifs qui s'installent au moment de la blessure ou dans les jours qui suivent. En nombre limité, ils s'attaquent aux tissus vivants obstruant ainsi les vaisseaux conducteurs de sève et provoquant des maladies: chancre européen du pommier et du poirier, maladie du corail sur de nombreux artustes, esca de la vigne, chancre coloré du platane... ce sont des champignons des tissus vivants.
  • Des champignons lignivores qui colonisent les plaies anciennes plutôt de grande dimension. Ils ne s'intéressent qu'au bois mort, localisé au cœur des vieux arbres, qu'ils dégradent progressivement pour former une cavité... ce sont les décomposeurs du bois de cœur.

Quelle efficacité peut on espérer des cicatrisants ?

Face à un champignon des tissus vivants qui voudrait profiter du passage, un mastic appliqué immédiatement après la coupe d'une branche peut faire barrage et parvient à protégerChancre efficacement l'arbre. Sachez seulement qu'il se dégrade ensuite rapidement, se craquelle et se fissure, laissant le champ libre aux lignivores. Si vous habitez une région où de redoutables parasites de blessure sévissent (chancre européen dans l'ouest, chancre coloré du platane dans le sud-est.. .), n'hésitez pas à l'utiliser juste aprés la coupe sur les essences sensibles.

Face à un champignon lignivore, le cicatrisant manquent d'efficacité, car sa durée de vie est trop faible... inutile alors de badigeonner systématiquement toutes les plaies lors de l'élagage d'un arbre. Pour éviter l'installation de ces "décomposeurs" de bois, faites plutôt en sorte que la cicatrisation soit rapide: effectuez des plaies de faible dimension et respectez les angles de coupe. 

Angle_de_coupeFaites des coupes inclinées

L'eau qui ruisselle sur la plaie d'une branche coupée entraîne souvent son pourrissement.

• Sciez les branches horizontales à 3 cm de l'arête en inclinant la lame de 10° par rapport à la verticale. Le moignon doit être plus épais sur sa partie supérieure.
• Coupez les branches obliques plus perpendiculairement à leur axe.
• Badigeonnez les plaies de goudron de Norvège ou de mastic cicatrisant.

 

 

Mastic cicatrisant, mode d'emploi :

Ce produit prêt à l'emploi s'applique au pinceau à poils durs ou à la spatule sur toutes les blessures notamment celles provoquées par des animaux.
Pour les plaies de taille, il faut l'utiliser sur les coupes fraîches pour une protection parfaite contre les contaminations et les intempéries.

Mastic  Mastic_sur_coupe

Pour l'application, nettoyez bien la plaie ou la blessure à l'aide éventuellement d'une brosse métallique. Enlevez les parties d'écorce déchirées ou mortes au couteau. En présence d'un chancre, enlevez toutes les parties atteintes avant l'application du mastic.

Il existe des mastics en bombe aérosol dont l'efficacité n'égale pas celui en pâte. Avec l'aérosol, vous déposez une couche trop fine, diminuant l'efficacité du mastic.

Mastic-cicatrisant


Catégorie: • Taille des arbustes - Tags: - Commentaires [1] - Billet édité le 16 oct. 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Faut-il protéger les plaies de taille des arbres et arbustes?

    merci beaucoup c'est bien cela que je me posais comme question je vais appliquer votre méthode

    Posté par francoise, 18 oct. 06 à 08:09 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil