Haut

newsletter-du-JardinOscope




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3


Les rosiers attirent champignons, pucerons…

 …Pour pouvoir les soigner, un diagnostic s'impose !

medical_0123
SOS Plante malade

oidium1> Observez : un manchon blanc poudreux sur les pédoncules floraux. Les feuilles se gaufrent légèrement, prennent des colorations pourpres et de fins filaments blanchâtres assez discrets apparaissent.
Accusez : L’oïdium ou "la maladie du blanc" du rosier. C'est un champignon qui se développe rapidement et provoque la mort des organes, durant toute la période de végétation, surtout au printemps.
Traitement : Traitez préventivement tous les 15 jours. Dès l'apparition des premiers symptômes, effectuez un traitement tous le 7 à 10 jours. Produits recommandés: Bifenthrine, difénoconazolze, myclobutanil, triforine, propiconazole, myclobutanil et soufre.


Chlorose_ferrique2>Observez : Un rosier doit avoir les feuilles bien vertes ou pourpres. Si les feuilles deviennent pâles, roses ou saumonées alors que les nervures principales restent vertes, cela traduit une carence de la plante en fer.
Accusez :
la chlorose ferrique. Un sol trop calcaire gêne l'alimentation en fer de la plante (Voir le glossaire), ce qui limite la vigueur du rosier.
Traitement :
Apportez au pied des rosiers au cours du printemps un produit anti-chlorose à base de fer chélaté en arrosage. Renouvelez cet arrosage 2 fois dans l'année.



3>Observez : des feuilles pâles aux reflets plombés. Sur les fleurs, les pétales se décolorent puis se déforment et se dessèchent. Parfois, de fines toiles recouvrent le tout.
Accusez :
L’acarien tisserand. Ces minuscules "araignées" orangées ou rougeâtres se distinguent avec une loupe sous les feuilles ou au milieu des toiles tissées. Un temps sec et des températures élevées favorisent la croissance de cet ennemi. Les rosiers palissés, en situations très ensoleillées et asséchantes, y sont très sensibles.
Traitement :
Intervenir en début d'attaque au cours du printemps et réalisez 2 traitement espacés de 5 à 7 jours avec un produit à base d'huile minérale (Abamectine, Bifenthrine, Clofentézine, Dicofol, Bromopropylate, Cyhexatin,…).


pucerons_rosier_24>Observez : des colonies de petits insectes verts ou rosés sur  les pousses ou les tiges. Des dépôts luisants et collants recouvrent les feuilles basses.
Accusez : les pucerons. Ils apparaissent tôt, dès le mois d'avril sur les jeunes pousses en provoquant le recroquevillement jusqu'à faire tomber le bouton floral. Ils prélèvent la sève riche en sucres, et rejettent du miellat. Les auxiliaires (coccinelles, syrphes,...) se régalent de ces insectes. Tenez en compte avant de traiter.
Traitement : Effectuez un traitement dès l'apparition des premières colonies au printemps. Les insecticides d'origine végétale seront plus efficaces s'ils sont appliqués en fin de journée. Vous pouvez utiliser des produits à base d'alphamétrine, d'azinphos-méthyl, de bifenthrine,… en espaçant les applications toutes les 3 semaines.
Les massifs de rosiers se prêtes bien aux lâchers de prédateurs (coccinelles - chrysope - ou insectes parasites (Aphidoletes, Aphidius). commandez ces prédateurs lorsque les colonies de pucerons sont bien installées. (Voir le fiche "Les Pucerons": cliquez ici)


tache_noire_rosier5>Observez : de grosses taches diffuses, arrondies, noires violacées sur les feuilles qui jaunissent et tombent. Parfois les rosiers attaqués perdent toutes leurs feuilles en été. Le rosier affaibli est plus sensible aux autres maladies.
Accusez : la maladie des taches noires (Marsonina rosae). Cette maladie de fin de printemps qui profite des étés humides, s'installe sur les feuilles basses et progresse très rapidement vers le haut du rosier.
Traitement : Traitez préventivement vos rosiers tous les 15 jours. Dès l'apparition des premières taches, effectuez un traitement tous les 7 à 10 jours. On emploie dans ce cas des produits à base de bifenthrine, difénoconazole, mancozèbe, myclobutanil, propiconazole et soufre.
La ciboulette plantée aux pieds des rosiers aide à lutter contre les taches noires et l'oïdium.


6>Observez : le brusque dessèchement du pied en été. En le déterrant, vous serez surpris par son faible enracinement. Sous l'écorce des racines, des palmettes d'un blanc pur sont visibles.
Accusez : le pourridié racinaire (Armillaria mellea). Cette grave maladie peut apparaitre à la suite d'un excès d'eau et s'installe surtout sur les plants faibles.
Traitement : Arrachez puis brûlez le pied contaminé. Avant de replanter, changez la terre.


maladie_rosier_37>Observez : quelques feuilles découpées sur leur bord.
Accusez : les mégachiles. Ces abeilles solitaires se nourrissent de pollen et de nectar de fleurs. Elles ont cependant besoin de quelques fragments de feuilles pour leur nid. Leurs dégâts sont insignifiants.
Traitement : Les dégâts de ces abeilles sont insignifiants - inutile d'intervenir.





390423398>Observez : sur les feuilles décapées ou dévorées, des "chenilles" verdâtres au corps ponctué de noir qui n'épargnent que les nervures principales.







43022643Accusez : les tenthrédes. Ces larves de guêpe vivent en colonies sur les rosiers. Elles sont issues de pontes qui ont été insérées dans les tiges et peuvent provoquer leur déformation et leur dessèchement.
Traitement: Supprimez les chenilles à la main ou effectuez un traitement avec un insecticide polyvalent.




Rouille-du-rosier9>Observez : des petites taches anguleuses jaunes ou orangées sur les feuilles. A leur revers des pustules poudreuses, orange à noires, parsèment l'épiderme. Ces taches entrainent quelquefois la chute des feuilles.

Accusez: La rouille. La maladie se déclare sur les feuilles basses puis remonte progressivement.

Traitement: Traitez préventivement tous les 15 jours. Dès l'apparition des premières pustules orangées sur les feuilles, intervenez tous le 7 à 10 jours.
On emploie dans ce cas des produits à base de bifenthrine, difénoconazole, mancozèbe, myclobutanil, propiconazole.

Tache_jaune_rosier  La_rouille


Cochenilles_rosier10>Observez: Des petites "pastilles" blanches ou des "coques" brunes sur les tiges.
Accusez: les cochenilles. Elles infestent parfois quelques rameaux. Ces insectes ponctionnent la sève élaborée qui circule dans le rosier au printemps et en été. Ces cochenilles peuvent affaiblir le pied voire le faire mourir.
Traitement: Lors de la taille, coupez les rameaux infectés. Si nécessaire réalisez un traitement en fin d'hiver avec une huile minérale ou de colza.


11>Observez: Le jaunissement des feuilles qui finissent par tomber.
Accusez: les aleurodes. Des petites mouches blanches piquent la face inférieure des feuilles qui provoque leur jaunissement et leur chute. En même temps, il peut y avoir un développement de fumagine.
Traitement: Dans ce cas, il faut utiliser un produit à base d'étofenprox et de pymétrozine.


12>Observez: Les feuilles sont rongées sur les bords voire jusqu'à l'intérieur.
Accusez: les noctuelles. De nombreuses espèces se nourrissent ainsi des feuilles, ce qui peut affaiblir le rosier.
Traitement: Il est possible en cas de dégât important de traiter avec des produit à base de betacyfluthrine par exemple.


13>Observez: Des nécroses au niveau du collet du rosier, sous le point de greffe et au niveau des racines.
Accusez: les nématodes. Ces parasites, actifs à partir de 10°C, sont présents dans le sol et vivent à l'intérieur des tissus végétaux.
Traitement: Il faut traiter d'avril à novembre avec un produit à base de dichloropropène.


14>Observez: Une malformation des feuilles qui ensuite tombent.
Accusez : Les trips. Porteurs de virus, les larves et les adultes piquent les feuilles pour se nourrir de la sève.
Traitement: Il est possible d'intervenir avec des produits à base d'abamectine et de lufénuron.

Oiseau-tuteur-300Repère :

Pour faciliter le travail du jardinier, les fabricants de traitements phytosanitaires ont associé plusieurs des produits cités ci-dessus, pour proposer des produits polyvalents qui agissent contre les maladies les plus courantes.
N'oubliez pas qu'avant chaque application, il faut vous référer aux indications sur l'emballage concernant le dosage et les conditions d'application. Vous devez employer un produit bien homologué pour la maladie ou le parasite concerné et utilisable en "jardin amateur" pour les particuliers.
Vous pouvez aussi alterner deux formules différentes se complétant mutuellement. La fréquence des applications des traitements totaux ou mixtes sera d'une pulvérisation tous le quinze jours.

Les spécialistes des roses s'accordent tous à dire que "moins on traite chimiquement les rosiers, plus on les rend vigoureux et auto-résistants". A l'inverse, la répétition des traitements les fragilise. Préférez une forme plus douce de traitement : la lutte biologique qui consiste à utiliser les insectes prédateurs des ravageurs.


Catégorie: • SOS Plantes malades - Tags: , , , , , , , , , , , , - Commentaires [13] - Billet édité le 18 juin 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les rosiers attirent champignons, pucerons…

    Qu'est ce que la cochenille des rosiers ?

    Posté par sitana, 19 sept. 08 à 23:40 | | Répondre
  • [G]Citation:[/G] [I]……je chercher sur le web, une maladie dont est atteint un de mes rosiers, sur les boutons de roses ou sur les feuilles, un espèce de chancre qui ressemble aux fleurs des arbustes que l'on appelle goupillon……[/I]

    [Img]:url://storage.canalblog.com/04/03/127041/30301490_p.jpg[/Img]

    Il s'agit de la "cécidie du Rosier" également appelée "Galle du Rosier" ou "bédégar".
    Pour en savoir plus, voir la fiche en suivant le lien ci-dessous:
    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2007/06/16/5315863.html

    Posté par Patrick, 20 sept. 08 à 00:09 | | Répondre
  • [Idée] Les cochenilles sont des petits insectes qui ressemblent à des coques blanches.
    [Flèche] voir image ci-dessous:
    [Img]:url://storage.canalblog.com/18/04/127041/30302158_p.gif[/Img]
    Pour en savoir plus, lire l'article ci-dessus

    Posté par Patrick, 20 sept. 08 à 00:33 | | Répondre
  • j'ai une haie de tuyas atrovirens qui jaunis et certains pieds sont morts. Pouvez vous me conseiller.
    Merci
    Daniel

    Posté par daniel, 16 mars 09 à 17:39 | | Répondre
  • Daniel, au sujet de vos Thuyas, suivez les 2 liens ci-dessous qui devraient répondre à votre question:

    http://jardinoscope.canalblog.com/archives/2007/11/18/6926060.html

    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2007/11/18/6926162.html

    Cordialement

    Posté par Patrick, 16 mars 09 à 18:39 | | Répondre
  • Surprise aujourd'hui j'ai trouvé dans les roses ouvertes depuis 3 jours des petits coléoptères (1 par fleur) qui mangent l'intérieur des fleurs.
    Savez-vous ce que c'est?
    Comment s'en débarasser?

    Posté par Benoît, 03 mai 09 à 15:13 | | Répondre
  • Il y a environ 4 ans j'ai offert un rosier arbuste à ma maman mais depuis il ne grandi pas. De plus il n'a plus aucune feuille et certaines branches se désséchent et meurent, par contre il a des roses et 2 ou 3 nouvelles pousses. J'aimerai savoir ce que c'est comme maladie et ce que ma maman doit faire. S'il vous plaît, aidez-moi à sauver le rosier préféré de ma maman. Merci d'avance.

    Posté par Nawak, 27 juin 09 à 19:44 | | Répondre
  • j'ai des vieux rosiers d'une bonne trentaine d'années, grimpants et multifleurs.
    En 2006, nous avons dû les couper tout court pour refaire le crépi de la maison. La repousse a été correcte et il porte chaque été plein de fleurs.
    Traités régulièrement tous les 15 jours avec du FONGYS (Fertiligène)anti-maladies polyvalent, j'ai cessé il y a un mois à peu près et je m'aperçois que les feuilles deviennent jaunes et tombent. Et surtout, au pied d'un rosier, sur la racine poussent des champignons noirs plus ou moins gros de forme unpeu comme les tubercules d'iris. Noirs à l'extérieur et blanc/gris clair à l'intérieur.
    Que dois-je faire ? Pouvez-vous me conseiller ?
    Merci d'avance pour votre aide

    Posté par Lucie, 26 sept. 09 à 11:57 | | Répondre
  • Lucie >> Difficile de faire un vrai diagnostic sans voir le problème - pouvez-vous m'adresser des photos du dit champignon les plus nettes possible, en plan resserré, le champi en entier, puis coupé, les lamelles et le pied dessous s'il en a, etc… Indiquez la nature du sol, de votre paillage si vous en avez répandu un,…
    On verra ensuite s'il est possible de déterminer quelque chose.
    Pour les feuilles qui jaunissent et qui tombent, la réponse est déjà dans le JardinOscope.

    Cordialement

    Posté par Patrick, 26 sept. 09 à 12:14 | | Répondre
  • j'ai acheté il y a peu de temps un rosier Louis de Funés cela fait un mois,très beau au début,mais à ce jour les boutons s'ouvrent mais pas complétement, au toucher,il me donne l'impression de toucher du papier,d'avoir sécher avant de fleurir complétement.que se passe t'il ?
    cordialement..

    Posté par jo, 08 mai 12 à 22:45 | | Répondre
  • bonjour ,
    j'ai une espece de mouche a derriere orange qui ponds sur les tiges de mes rosiers ... j'avais vu cet animal faire des "tranchées" sur les tiges de mon rosiers mais pas + ... au bout de quelques jours je voit apparaitre de drole de point vert j'ai touché tout ma "giclé" a la figure je pense qu'il s'agissait de larves mais savait vous ce qu'est cet insecte?? je n'en avait jamais vu avant merci pour votre aide et vos conseils

    Posté par valoulaloo, 22 juin 13 à 01:54 | | Répondre
  • je chercher sur le web, une maladie dont est atteint un de mes rosiers, sur les bouton de roses ou sur les feuilles, un espèce de chancre qui ressemble aux fleurs des arbustes que l' on appelle goupillon, au départ les boules de poils sont vert-gris et deviennent par la suite rouge, qu' est-ce que sait, je n' ai trouvé aucune réponse sur le web, merci de me répondre recevez mes salutations empréssées, e; boucher

    Posté par boucher evelyne, 23 mai 07 à 09:42 | | Répondre
  • Pouvez vous m'envoyer par mail des photos de votre rosier malade et des gros plans sur le mal dont il serait atteint.

    Dans l'attente,

    Posté par Patrick, 23 mai 07 à 19:35 | | Répondre
Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil