Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 480 abonnés

Pour mieux apprécier les parfums au jardin…

La pyramide des parfums

Les parfumeurs représentent la structure des parfums avec une pyramide constituée de toutes les familles olfactives. Bien sur, dans nos jardins les fleurs restituent différentes notes mêlées qui en font le parfum unique qui les caractérise.

Pyramide_des_parfums

Pour apprécier un parfum, il faut être calme et attentif.

La technique conseillée est d'inspirer une première fois le nez dans la fleur pendant quelques secondes. Faites alors appels à vos souvenirs d’odeurs, pour reconnaître les notes de tête, puis les notes de cœur et enfin les notes de fond.

• La note de tête s’exprime en premier

Elle est l’esprit et la fraîcheur du parfum, mais elle s’avère volatile et fugace. Ce sont principalement les notes d’agrumes et d’aromates.

• La note de cœur suit

c’est la personnalité du parfum, composée de notes fleuries (jasmin, muguet, mimosa), épicées (canelle, girofle, poivre), fruitées (pêche, fraise, abricot) ou bien verte (lierre, gazon, feuille).

• La note de fond est celle que laisse le parfum dans son sillage

Plus ou moins tenaces, les notes de fond sont toujours puissantes. Elles peuvent appartenir à la famille des notes animales (musc), boisées (cédre, vétiver) ou bien balsamiques (mousse, champignon).

 

Chaque plante exhale un parfum différent selon le moment de la journée !

  • Le matin : les roses, jacinthes, pivoines - ce sont les senteurs que l’on peut capter en général en plongeant le nez dans les fleurs.
  • L’après-midi : œillets, giroflées, phlox, viornes - Quand le soleil a dissipé la rosée et que la chaleur commence à permettre la diffusion des essences parfumées.
  • En soirée : les roses, chèvrefeuilles, lis, lilas, œillets - le grand concert de fragrances commence en début de soirée quand la température diminue.
  • La nuit : Lis, belle de nuit - elles attendent l’obscurité pour s’épanouir.

 

Voir aussi

Château de Chamerolles, promenade des parfums
Un des rares musées français consacrés aux parfums Au nord d'Orléans, à Chilleurs-aux-Bois, à l'orée de la forêt, le château de Chamerolles construit par Lancelot 1ᵉʳ du Lac début de la Renaissance, associe harmonieusement sur 47 hectares douves et plan d'eau, promenade des parfums (en écho à la "Cosmétic valley", l'industrie du parfum fortement implantée dans le Loiret) et jardins Renaissance.

Catégorie: • CAHIER SPECIAL - Tags: , , , , - Commentaires [0] - Billet édité le 02 juin 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Pour mieux apprécier les parfums au jardin…

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil

Stop-pesticides-de-synthèse
Nous voulons des coquelicots
Appel pour l’interdiction
de tous les pesticides de synthèse
www.nousvoulonsdescoquelicots.org/




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3