Haut

newsletter-du-JardinOscope

Glossaire du jardinier - Ⓡ

R

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N

O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

    Cliquez sur la lettre par laquelle commence
le mot recherché afin d'en obtenir une définition.

°°°0°°°
 

rabattre

  • Rabattre consiste à tailler ou couper entre un quart et la moitié de toute la partie aérienne d'une plante.
  • C'est couper une branche au dessus d'un bourgeon pour provoquer le départ de nouvelles ramifications.
  • Le rabattage est une opération pratiquée sur les arbres et arbustes qui consiste à supprimer le tronc ou les tiges principales pour faire repartir de la base des jets qui formeront de nouveaux rameaux.
  • Le rabattage d'arbrisseaux donne des taillis.
  • Un groupe de rameaux repartant du pied d'un arbre porte le nom de “cépée”.

racème

  • Terme botanique qui qualifie un groupe de fleurs ou de fruits qui s'apparente à une grappe.

racine pivotante

  • Racine qui s'enfonce verticalement dans la terre.

rampant

  • Etalé sur le sol à l'horizontale.

raser

  • A la différence de "rabattre", raser, c'est couper toute la végétation au ras de la souche, quasiment au niveau du sol.
  • Raser sepratique essentiellement sur des plantes herbacées au feuillage caduque en hiver.
  • La coupe au ras porte le nom de “recépage”

recépage

  • Taille d’un arbre au ras du sol qui favorise le développement de nombreux nouveaux rameaux dès la base.
  • Voir aussi définition du mot:  “rabattre” et "raser"

regarnissage

  • C’est l’action d’effectuer un semis localisé à quelques endroits seulement de la pelouse pour combler des vides laissés par l’hiver ou un passage fréquent. On parle alors de gazon de regarnissage.

rejet

  • Pousse issue d’une plante poussant en touffe.

rémanence

  • D'une manière générale, il s'agit de la persistance d'un phénomène ou d'une sensation après la disparition de la cause.
  • En biologie, ce terme définit la durée pendant laquelle un produit de traitement continue à exercer son action.
  • Les insecticides chimiques ont une rémanence de plusieurs semaines, c'est ce qui les rend dangereux pour la consommation des produits du potager par exemple.
  • La rémanence des produits 'bio' est faible, ce qui oblige bien sur à renouveller leurs applications plus souvent.

remontant

  • Végétal fleurissant sur une longue période et non pendant un court moment.

repercement

  • Se dit des pousses nombreuses et vigoureuses qui se développent sur les grosses branches ou les troncs après une coupe sévère lors d'un élagage ou d'une taille de restauration.

repiquer

  • Transplanter un plant sous abri ou en pleine terre pour l'endurcir et favoriser le développement de nouvelles radicelles. Cette opération entraîne un pourcentage de perte inévitable.

reprise

  • On parle de reprise pour évoquer le démarrage d’une plante au début du printemps ou après une transplantation. 
  • La reprise des arbres et des arbustes plantés pendant l’automne et l’hiver précédent est concrétisée par l’ouverture des bourgeons. Mais rien n’est encore joué, des soins et des arrosages réguliers durant toute la belle saisons assurent la reprise définitive des racines.

réseau

  • (Mycologie) Ensemble de lignes saillantes entrelacées à la manière des mailles d'un filet.
  • Le réseau orne notamment le pied de certains bolets; On dit alors que le pied est réticulé.

résilience

  • Ce mot désigne la capacité d'un écosystème ou d'une espèce à retrouver un fonctionnement normal après un traumatisme

ressuyé

  • Se dit d’un sol qui a éliminé l’excés d’eau après une pluie ou un arrosage.

rhizoïde

  • Cellule superficielle allongée en poil, susceptible  d’assurer la fixation des gamétophytes de bryophytes et de ptéridophytes, ainsi  que l’absorption d’eau et de sels minéraux

rhizome

  • Tige rampante souterraine mimant une racine mais d’où émergent directement d’autres tiges ou des feuilles.
  • Chaque tronçon de rhizome qui porte un bourgeon donne une nouvelle plante.

rhizosphère

  • Une rhizosphère est une station d'épuration d'eaux usées couverte d'herbes, d'orties et de roseaux.
  • L'eau usée s'épure en circulant à travers un lit de graviers, de sable et de paille métallique où d'innombrables bactéries vivent en colonies et digèrent les matières organiques.
  • Les éléments minéraux ainsi fabriqués (des nitrates par exemple) sont consommés par les champignons microscopiques présents sur les racines des plantes aquatiques; L'eau rejetée est ainsi à nouveau propre.

Ripisylve

  • Les ripisylves, du latin ripa « rive » et silva « forêt », dénomment l’ensemble des végétaux (herbacées, arbrisseaux, arbustes, lianes et arbres) qui se développent au bord des cours d’eau.
  • Cette végétation stabilise les berges, régule la température de l'eau et offre refuges et nourriture à de nombreux animaux.
  • Les ripisylves servent de filtres et limitent la dispersion de polluants vers les cours d'eau favorisant ainsi le développement de la biodiversité terrestre et aquatique.

rosette

  • Disposition de feuilles sur plusieurs cercles concentriques, au cœur desquels apparait souvent la fleur.
  • Les feuilles en "rosette" sont étalées autour du collet.

rosiers (petit lexique)

  • Remontant : 
    • Rosier qui refleurit plusieurs fois ou continuellement. Notez que ce mot n'est absolument pas synonyme de grimpant.
  • Non-remontant : 
    • Rosier qui ne fleurit qu'une fois dans l'année. Cette floraison est en général éblouissante mais d'assez courte durée (3 semaines en moyenne).
  • Rosier buisson à grandes fleurs
    • Synonymes: rosier à grandes fleurs, rosier hybride de Thé.
    • Utilisations: massifs, plates-bandes, culture en pot.
  • Rosier buisson à fleurs groupées
    • Synonymes: rosier buisson à petites fleurs, à fleurs en grappes, rosier floribunda et polyantha.
    • Utilisations: massifs, plates-bandes, bordures, culture en pots.
  • Rosier paysager arbustif
    • Synonymes: rosier arbustif, rosier arbuste.
    • Utilisations: fond de massifs, haies fleuries, isolés.
  • Rosier paysager couvre - sol
    • Synonymes: rosier couvre-sol, tapissant, rosier arbuste couvre-sol.
    • Utilisations: premier plan de  massifs, talus, rocailles, bord de murets.
  • Rosier grimpant
    • Pas de synonyme.
    • Utilisations: murs, pergolas, tonnelles, arbres morts.
  • Grimpant ou sarmenteux et rosier liane
    • Rosier qui émet de longues tiges souples que l'on peut palisser ou qui arrivent à s'accrocher dans un arbre. Les rosiers sont incapables de s'accrocher seuls à un support lisse.

Rosiers (classification par Familles de rosiers) 

  • Les Rosiers anciens :

    • Rosa Alba : Grand arbuste solide - bien rustique - supporte la mi-ombre (qualités héritées de sa parenté avec R. canina) - non remontant - fleur blanche, ivoire ou rose nacré, soyeuse - feuillage mat, gris clair.
    • Rosa Arvensis Rosier des champs, rosier rampant ou églantier des champs - botanique classé dans la section des Synstylae, à feuilles caduques et à floraison non remontante. Il pousse dans les bois et les haies notamment en Europe occidentale et en Turquie.
    • Rosa Blanda : Rosier du Labrador, est une espèce de rosier botanique classée dans la section des Cinnamomeae, originaire d'une vaste région orientale du nord de l'Amérique du Nord.
    • Rosa Bourbon : Hybride spontané d'une rose de Chine et de Damas, découvert en 1817 sur l'île Bourbon. Par leur parenté, ils sont sensibles au froid et à l'humidité.
    • Rosa Canina : Rosier des chiens, Rosier des haies ou Églantier des chiens est une espèce de rosier botanique toujours à fleurs simples. Il est utilisé comme porte-greffe pour améliorer des variétés de roses. Certains de ses hybrides sont des rosiers cultivés.
    • Rosa Centifolia : très parfumé - remontant - très double - feuillage dentelé.
    • Rosa Chinensis : Ces rosiers rapportés par la compagnie des Indes en 1792, remontants aux couleurs chatoyantes,  sont une révolution! A protéger du froid!
    • Rosa FoetidaEspèce de rosier originaire du Piémont du Caucase en Géorgie et naturalisé en Autriche d'où il fut ramené en 1583 par Charles de l'Écluse.
    • Rosa Gallica (Gallique)Cultivés depuis l'antiquité pour leurs vertus médicinales.
    • Buisson non remontant - très parfumé - double ou semi-double - rustique - drageonnant.
    • Rosa Gigantea : Rosier classée dans la section des Chinenses, originaire du nord-est de l'Inde, du nord du Myanmar et du sud-est de la Chine (Yunnan) dans les contreforts de l'Himalaya entre 1000 et 1500 mètres d'altitude.
    • Hybride de Rosa Gallica : Très parfumé - double ou semi-double - blanc ou rose, transparente comme de l'opaline - très rustique.
    • Rosa Damascena (Damas) : Arrivés chez nous entre le XIIe et le XVe siècle, ils étaient peut-être déjà cultivés dans les pays méditerranéens avant l'ère chrétienne.
    • Les Hybrides remontants : Nés d'un Bourbon, ce sont des arbustes très rustiques, parfumés, mais assez sensibles aux maladies.  A planter en situation bien dégagée.
    • Rosa MacranthaRosiers hybrides provenant des variétés sauvages descendant probablement de la rose gaélique - originaires du Chili ou de la Cordillère des Andes. La taille des rosiers adultes ne dépasse généralement pas les 2 mètres de haut. 
    • Rosa Moschata : R. Moschata est à l'origine des rosiers Noisette et des hybrides musqués. Le Révérend Père Pemberton a créé des merveilles au début du 20e s., améliorant la rusticité et favorisant un port souple et naturel. 
      Rustique - très florifère - remontant - parfumé - très sain - fleurs simples, en petits bouquets - grand arbuste au port souple et naturel.
    • Rosa Muscosa (Mousseux) : Le pédoncule et le calice sont couverts d'une "mousse" douce et parfumée.  Une mutation de rosier centifolia est à l'origine du premier rosier mousseux.
    • Rosa Multiflora : Rosiers très vigoureux et très florifères, originaires d'Extrême-Orient. Cette espèce est à l'origine de nombreux grimpants et Polyanthas; ces rosiers ont des fleurs de petite taille.
    • Rosa Noisette : descendant des Rosa chinensis, nés d'un mariage "au pinceau"  par Philippe Noisette, ils aiment recevoir une protection hivernale - grimpants élégants et gracieux - fleurs en grappes parfumées de couleur tendre.
    • Rosa Pimpinellifolia (Pimprenelles) : Rosier sauvage d'Asie et d'Europe découvert avant 1600; Faciles de culture - grand buisson arqué - très épineux - petit feuillage très découpé. Synonyme Spinosissima.
    • Rosa Portland : Apparue vers la fin du 18e s, elle porte le nom de la duchesse de Portland, qui la rapporta d'Italie. Pétales foisonnants - très parfumé - port compact - petite taille, floraison presque continue - très épineux.
    • Rosa Rugosa (Rugueux) : Découvert dans le nord de la Chine et au Japon en 1854. Remontant - parfumé - très résistant - Grands fruits brillants, délicieux.
    • Rosa Sempervirens : Rosier toujours-vert est une espèce de rosier, classée dans la section des Synstylae, originaire d'Europe méridionale, d'Afrique du Nord et d'Asie mineure. Les formes grimpantes peuvent atteindre 3,5 de haut. Les feuilles imparipennées ont généralement cinq folioles, parfois sept. Les fleurs blanches, simples, légèrement odorantes, de 3 à 5 cm de diamètre, sont regroupées en corymbes peu fournis.
    • Rosa Setigera : Rosier, classée dans la section des Synstylae, originaire d'Amérique du Nord. Arbrisseau semi-couché très rustique d'un ou deux mètres de haut. Ses tiges peu épineuses sont arquées. Ses feuilles imparipennées ont généralement trois, rarement cinq folioles ovales. De juin à août, ses fleurs roses et très parfumées d'environ 5 cm de diamètre sont regroupées en corymbes paniculés.
    • Les Roses Thé : Venus de Chine en 1809, ils détestent le froid et l'humidité stagnante! La rose thé est devenue célèbre grâce à son parfum.
    • Rosa Wichuraiana : Rosier botanique découvert par l'allemand Max Ernst Wichura en 1859; Tiges sarmenteuses et rampantes.
  • Les Rosiers modernes

    • Les Floribundas : Croisement des hybrides de Thé avec des Polyantha, ils ont une bonne rusticité. Floraison continue et abondante - Buissons imposants - bouquets de fleurs moyennes doubles ou semi-doubles - port raide - vigoureux
    • Les Grandifloras : Issus de divers croisements avec les Floribunda, ils ont l'allure de buissons à grosses fleurs.
    • Les Hybrides de Thé et les hybrides modernes à grosses fleurs : hybridés et encore hybridés , ils n'ont plus rien du caractère sauvage d'origine. Protection hivernale de rigueur !  L'innovation, c'est la recherche de couleurs avec l'arrivée du jaune pur et du rouge franc.
    • Les Polyanthas : Petits buissons faciles et très sains. Floraison presque continue et importante, de petites roses doubles en bouquets.
    • Les Roses anglaises : David Austin, grand précurseur, créé ces roses au charme ancien (pétales imbriqués, parfum), remontants et résistants.

Rotation des cultures

  • C'est la méthode qui consiste à diviser votre jardin potager en plusieurs zônes sur lesquelles seront cultivées des plantes différentes chaque année selon un ordre déterminé.
  • En fait, si on replante le même légume toujours au même endroit, la première année la plante recevra ce dont elle a besoin, mais le sol se sera apauvri et n'aura pas le temps de se rééquilibrer et les maladies et parasites risquent de s'installer. La seconde plante trouvera difficilement ses ressources, aura du mal à se développer et sera plus vulnérable aux maladies et aux ravageurs.
  • Un exemple de rotation de légumes sur 4 ans :
    • Légume bulbe (ail, oignon,...)
    • Tubercule (pomme de terre) ou fruit (tomate)
    • Légume racine (carotte, radis,...)
    • Légume feuille (Epinard, persil,...)

Rouille

  • Maladie courante notamment chez les rosiers ou les graminées se caractérisant par des petits amas poudreux de couleur rouille sur les feuilles.

rudérale (plante rudérale)

  • On dit d'une plante qu'elle est rudérale quand elle s'adapte aux lieux transformés par l'homme (décombres, ruines,…).

rustique

  • On dit qu'une plante est rustique lorsqu'elle résiste au froid sans exiger de protections particulières.
  • Cette résistance est toute relative et il faudra préciser le degré de rusticité de chaque plante: ce peut-être -5°C ou -20°C!
  • Autour de 0°C, on parle volontiers de plantes semi-rustiques, qui exigent une plus grande attention, surtout dans les régions à hivers froids.
  • Il ne faut pas confondre rustique et vivace: des plantes vivaces, c'est-à-dire qui vivent plusieurs années, comme les pélargoniums (géraniums) ou les fuchsias, peuvent parfaitement ne pas être rustiques.

Catégorie: • GLOSSAIRE VEGETAL - - Commentaires [0] - Billet édité le 05 avr. 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Glossaire du jardinier - Ⓡ

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil
Logo_2006




Logo-AAAE

Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3