Haut




newsletter-du-JardinOscope Rejoignez les 490 abonnés

Glossaire du jardinier - Ⓑ

B

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N

O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

 Cliquez sur la lettre par laquelle commence
le mot recherché afin d'en obtenir une définition.

°°°0°°°

Basal       

  • Par exemple des feuilles ou des rosettes de feuilles basales, c'est à dire situées à la base d'une tige.

Bassiner       

  • Le bassinage consiste à pulvériser de l’eau (non calcaire pour en éviter les traces) sur le feuillage des plantes d'appartement ou tropicales (à l'exception de celles aux feuillages velus) pour augmenter l’humidité ambiante dont elles ont besoin, notamment en hiver pour les aider à supporter l'atmosphère trop sèche à cause du chauffage.
  • En extérieur, il est nécessaire lors des grandes chaleurs estivales de bassiner les végétaux à feuillage persistant et les jeunes conifères.
  • Arroser en pluie fine avec la pomme de l'arrosoir pour favoriser la germination des semis.

Baliveau

  • Ce mot définit un jeune arbre de 2 à 4 ans qui n'a pas encore été taillé.

Battance (croûte de…)

  • Dégradation de la structure du sol en surface sous l'influence des précipitations et des arrosages successifs qui se traduit par une usure des mottes et la formation d'une "croûte de battance" difficile à traverser par l'eau, l'air ou les jeunes plantules sur le point de germer.

  • Un sol est d'autant plus sensible à la battance que sa teneur en limons est plus importante.
  • L’eau ne peut plus s'infiltrer, ce qui provoque le ruissellement des eaux et le ravinement à l’origine du phénomène érosif.

Béquiller

  • Labourer ou biner la terre durcie autour des plantes à la suite des arrosages.

Biner

  • Ce vieux mot du jardinage - il date du Moyen Age - signifie "faire deux fois". Après l'avoir bêchée, le jardinier qui bine ameublit donc la terre pour la deuxième fois. Le binage se pratique avec un outil à lame plate appelé binette.
  • On bine pour désherber - on parle aussi de sarclage. - on élimine ainsi les mauvaises herbes qui font concurrence aux cultures en pompant l'eau du sol.
  • Le vrai binage sert à ameublir et aérer la couche superficielle du sol nu entre les plantes en évitant d'endommager les racines des cultures. En brisant cette croûte qui se forme sous l'effet de l'arrosage et de la pluie, les racines des plantes respirent mieux, l'évaporation est limitée et la pénétration de l'eau dans le sol est facilitée, évitant le phénomène de battance.

Biodiversité

  • La biodiversité, terme résultant de la contraction de diversité biologique, représente l'ensemble des formes de vie présentes sur Terre (la faune, la flore, des bactéries jusqu’aux plantes, des espèces - y compris l'homme - jusqu'aux milieux naturels) ainsi que les relations et interactions qui existent entre elles et leur environnement.
  • La biodiversité se divisent en trois parties:
    - Les écosystèmes : les milieux terrestres et marins.
    - La diversité spécifique correspondant aux espèces vivant sur la planète.
    - La biodiversité génétique qui regroupe les informations contenues dans les gènes de tous les être vivants et qui permet de différencier les groupes au sein de chaque espèce. Plus une espèce présente une variabilité génétique importante, plus elle sera capable de s'adapter aux changements qui peuvent survenir dans son espace de vie.

biome

  • Un biôme est un ensemble d'écosystèmes caractéristique d'une aire biogéographique et défini à partir de la végétation et des espèces animales qui  y prédominent et y sont adaptées.
  • Les principaux biomes sont la toundra, la forêt tempérée, la forêt tropicale et équatoriale, la forêt boréale, la savane, la mangrove, la prairie tempérée, le désert, les eaux fluviales, les eaux saumâtres, le littoral, les récifs coralliens, les herbiers marins, les abysses.

Bisannuelle

  • Plante (ou organe) ne vivant que 2 ans et fleurissant la 2ème année.
  • Se dit d'une plante dont le cycle biologique s'étend sur plus d'une année mais moins de deux.
  • Plantes Bisannuelles Bouton_En_savoir_plus

Blanc Patrick

  • Né le 3 juin 1953, Patrick Blanc est biologiste, botaniste, chercheur au CNRS, docteur ès-sciences et lauréat de l’académie des sciences, inventeur des murs végétalisés qui permettent d'introduire la biodiversité sur les murs bétonnés des villes. Le mur végétal est né d'une bonne connaissance botanique et de l’observation des plantes dans leur état naturel : falaises, rochers, mais aussi arbres qui, dans les profondeurs des forêts tropicales où Patrick Blanc étudie la croissance et l'adaptation des plantes de sous-bois, servent de point d'ancrage à celles qui puisent dans l'air et dans l'eau suintant ce qui leur est nécessaire pour croître.
  • Le résultat s’affiche sans limites de surface ni de hauteur et s’il est un véritable plaisir pour les yeux, le mur végétal contribue également à la dépollution de l’air.
  • Une première réalisation est réalisée à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris en 1988. 
  • C'est à Chaumont-sur-Loire que sont nés en 1994, pour le public, ses murs végétalisés qui constituent la première réalisation pérenne, sont toujours présents sur le site, dans le jardin expérimental.

Le Botaniste Patrick Blanc   Mur végétal de P.Blanc à Chaumont

  • Ses créations peuvent s’admirer sur un mur créé en 1998 à la Fondation Cartier, mais aussi sur la façade du musée du quai Branly à Paris, en Inde, au Japon, aux Etats-Unis, en Thaïlande, et dans bien d’autres pays.
  • En 2007, Patrick Blanc fait évoluer son concept de mur végétal en créant un plafond végétal, étonnant, exposé à l’Espace Electra à Paris.
  • En 2011, il a découvert une nouvelle espèce endémique, le Begonia blancii, à Palawan aux Philippines et dénommée blancii en son honneur.
  • Patrick Blanc est l'auteur de nombreux écrits scientifiques notamment de "Être plantes à l'ombre des forêts tropicales".

Bonpland Aimé

  • Aimé Bonpland (1773 - 1858), chirurgien de marine passionné de botanique, accompagne Alexander von Humboldt en Amérique de 1799 à 1804. De retour en Europe, il devient en 1808 intendant général des domaines de Malmaison et reprend avec Pierre-Joseph Redouté la description des plantes cultivées dans ce jardin. Le jardin de Malmaison est à cette époque très prestigieux et reçoit toutes les plantes rares rapportées des campagnes napoléoniennes ainsi que celles offertes à Joséphine, véritable passionnée de botanique.
    Aimé Bonpland concentre alors toute son énergie dans la gestion du jardin et dans l'acclimatation et la multiplication d'espèces exotiques. En quelques années, il acclimate ainsi des centaines d'espèces alors inconnues.
    En 1816, il embarque avec diverses plantes européennes à destination de Buenos Aires où  il a obtenu un poste de professeur d'histoire naturelle; il finira sa vie en Amérique latine.

Botanique et botanistes

Bougainville

  • Louis-Antoine de Bougainville (1729 - 1811 ), accompagné d'un naturaliste, d'un dessinateur et d'un astronome, part en 1766 pour un voyage de 3 ans autour du monde à bord de La Boudeuse. Il est rejoint en 1767 par L'Etoile.

    Bougainvillée

  • Au Brésil, le botaniste Philibert Commerson embarqué sur L'Etoile découvre une plante qu'il nommera "bougainvillée" en l'honneur du commandant de La Boudeuse. Cet arbrisseau sarmenteux grimpe à plusieurs mètres de haut et de large pour éclater en une masse somptueuse et lumineuse de fleurs d'un violet délicat ou d'un intense carmin.

Bouturer

  • C'est la methode de multiplication non-sexuée des plantes la plus courramment utilisé, sans doute à cause de sa relative facilité, et qui consiste à prélever un fragment (jeune pousse) issu d'un pied-mère afin de le faire enraciner.
  • On peut bouturer des racines, des feuilles ou des rameaux.
  • On peut ainsi reproduire de très nombreux arbustes et plantes vivaces qui seront identiques génétiquement au pied-mère.
  • Beaucoup de plantes sont bouturées en été au moment où les jeunes rameaux s'aoûtent, mais d'autres bouturages se pratiquent à d'autres moments de l'année. L'enracinement peut s'effectuer toute l'année (selon les plantes), à l'étouffé ou sous serres.

Bouture à talon

  • Il s’agit d’une bouture dont la base possède une languette d’écorce et de bois plus mature encourageant l’enracinement. Bouton_cliquez_ici

Bouture à bois sec

  • Ce mode de bouturage s”applique aux arbustes, aux plantes grimpantes et aux petits fruitiers.
    Après la chute des feuilles, des tiges de 20 cm sont prélevées, puis réunies en bottes et placées dans du sable.
    Les racines apparaissent en hiver et la plantation s'effectue au printemps suivant. Bouton_cliquez_ici

Bouturer en vert

  • Technique de multiplication qui consiste à couper des fragments de jeunes tiges encore vertes et munies de feuilles (d'où leur appellation).
  • Repiquées dans un mélange de sable et de terreau, elles s'enracineront plus facilement si leur base est paupoudrée de poudre d'hormone de bouturage. Bouton_cliquez_ici

Bractée       

  • Petite feuille différenciée à la base du pédoncule floral.
  • Ces feuilles recouvrent en partie la fleur avant son éclosion. A ce titre, elles font souvent l'objet de méprises car elles ressemblent davantage à des pétales qu'à des feuilles.

Le 'BRF' - Bois Raméal (de rameaux) Fragmenté

  • Le 'BRF' ou Bois de Rameal Frangmenté est une technique récente, mise au point par nos amis canadiens, qui consiste à broyer les branches (rameaux) de moins de 7 cm de diamètre puis d'étaler ce broyat dans les massifs pour en couvrir la terre et stimuler l'activité biologique. Des champignons, sans danger pour les plantes, décomposeurs vont proliférer, transformer le broyat en humus et améliorer la structure et la vitalité du sol.

Broyat

  • Les broyats végétaux sont des rameaux, des broussailles, des écorces qui ont été réduits en fins morceaux à l'aide d'un broyeur.
  • Ces broyats forment un très bon paillage pour les plantes qu'elle soient potagères ou d'ornement. Ils assure une protection de la terre pendant toute la saison chaude et en se décomposant lentement ils la fertilisent.
  • Ces paillis permettent aussi de réduire les arrosages.
  • Les paillages les plus couramment utilisés Bouton_En_savoir_plus

Bryophyte

  • Embranchement comprenant en particulier les mousses et les hépatiques.
  • Les "bryophytes" englobent 3 divisions de plantes terrestres qui ne possèdent pas de vrai système vasculaire: Hepaticophyta - Anthocerotophyta et Bryophyta

Buffon Georges

  • Georges-Louis Leclerc, Comte de Buffon est un naturaliste (1707 - 1788) qui a étudié et décrit les êtres vivants dans son "Histoire naturelle du monde" sur la faune, la flore et les éléments. 
  • Nommé grand intendant du Jardin royal en 1739, il l’administra et le développa pendant près de 50 ans. S’entourant de naturalistes de talent, il réorganisa et agrandit le Cabinet du Roy, enrichissant ses collections pour en faire un véritable musée ouvert au public ! Il est considéré comme l’un des précurseurs des théories de l’évolution.

Georges Buffon - naturaliste
"Buffon assis dans son fauteuil",
statue réalisée par Jean-Marius Carlus en 1909

Bulbe

  • Ce mot regroupe toutes les plantes ayant un ou des organes de réserve souterrains leurs permettant de fleurir plusieurs années successives.
  • Oignon formé d'un bourgeon et d'écailles d'où naît la plante.
  • On en trouve de nombreux types : oignons (tulipes), cormes (glaïeuls, anémones), rhizomes (dahlias), tubercule (bégonias),...

bulbes_ou_planter

  • Il existe des bulbes à floraison printanière qui doivent être planter en automne et ceux à floraison estivale à installer au début du printemps.
  • (Mycologie) Partie renflée de la base du pied d'un champignon. La lépiote élevée par exemple possède un pied bulbeux.

Lepiote_elevee

Bulbille       

  • Petit bulbe qui se développe sur les organes aériens de certaines plantes (comme les lis) se détachant et s'enracinant spontanément pour donner une nouvelle plante.
  • Voir les fiches de culture des Lis asiatiques, Lis 'pixies'.

Buttage - butter

  • Travail du sol qui consiste à ramener de la terre au dessus du collet des plantes.
  • Il peut avoir plusieurs buts:
    • Favoriser la tubérisation comme chez la pomme de terre;
    • Protéger la souche du froid comme chez le rosier;
    • Le buttage peut être envisagé aussi pour stimuler le départ de racines nouvelles en vue de l'obtention d'éclats ou de boutures racinées.
    • Enfin, on butte certains légumes afin de favoriser le blanchiment des feuilles chez les cardons et les céleris en branches.
  • Chez le pois et le haricot, le buttage permet le développement d'un système racinaire plus important.
  • Le buttage des cultures s'effectue au printemps sur haricots, et pois, à l'automne sur artichauts, en début d'hiver pour les rosiers fragiles.

Catégorie: • GLOSSAIRE VEGETAL - - Commentaires [0] - Billet édité le 05 avr. 06 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Glossaire du jardinier - Ⓑ

Nouveau commentaire

Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil

Stop-pesticides-de-synthèse
Nous voulons des coquelicots
Appel pour l’interdiction
de tous les pesticides de synthèse
www.nousvoulonsdescoquelicots.org/




Logo-AAAE

Feuille-1
Feuille_2
Feuille_3